Hülkenberg prend son mal en patience en attendant Lotus

Clairement placé en tête de liste par Quantum Motorsports, nouvel investisseur du Lotus F1 Team, Nico Hülkenberg est toujours dans l'attente d'une décision de la part de l'écurie d'Enstone

Clairement placé en tête de liste par Quantum Motorsports, nouvel investisseur du Lotus F1 Team, Nico Hülkenberg est toujours dans l'attente d'une décision de la part de l'écurie d'Enstone.

Si Lotus avait fait de l'Allemand son premier choix pour remplacer Kimi Räikkönen en 2014, la situation a évolué ces dernières semaines et la candidature d'un Pastor Maldonado largement soutenu financièrement par le pétrolier PDVSA a changé la donne. A l'heure actuelle, rien n'est donc arrêté et Hülkenberg prend son mal en patience, lui qui avait souligné son souhait d'être fixé sur son avenir avant la fin du mois d'octobre.

"Ce n'était pas une date butoir, c'était un souhait du moment", rappelle-t-il dans les colonnes d'Autosport. "J'ai déjà vécu cette expérience en 2010 [lorsque Williams ne l'avait finalement pas conservé] et ce n'est pas un plaisir. D'un côté c'est décevant, mais je ne peux pas me permettre de baisser les bras. Je dois continuer à faire ce que je fais car c'est la meilleure publicité. Evidemment, dans un monde idéal on voudrait que seul le talent soit pris en compte pour obtenir un volant, mais ce n'est pas comme cela que ça fonctionne en ce moment."

S'il venait à ne pas être recruté par Lotus, Nico Hülkenberg pourrait rester chez Sauber la saison prochaine ou retrouver un volant dans son ancienne équipe Force India, avec laquelle l'agent du pilote allemand aurait discuté ce week-end à Abu Dhabi.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Pastor Maldonado , Nico Hülkenberg
Équipes Sauber , Williams , Force India , Lotus F1
Type d'article Actualités