Hülkenberg : "Je prenais un café avec un ami..."

"Hülkenberg, dépêche-toi, on a besoin de toi ici !" : c'est en entendant ces mots prononcés au téléphone par le directeur de Racing Point que Nico Hülkenberg a pris en urgence la direction du Nürburgring, où il sera au départ du Grand Prix de l'Eifel.

Hülkenberg : "Je prenais un café avec un ami..."
Charger le lecteur audio

Le revoilà ! Certes, Nico Hülkenberg avait prévu de passer une partie du week-end au Nürburgring pour les besoins de la télévision allemande, mais certainement pas de se retrouver dans le baquet de la Racing Point pour la troisième fois cette saison. Après l'épisode de Silverstone début août, quand Sergio Pérez avait été testé positif au COVID-19, c'est cette fois-ci un Lance Stroll malade qu'il a dû remplacer au pied levé. Tout s'est noué en à peine quelques heures, non sans une certaine frénésie.

"C'était même encore plus fou que la dernière fois", confie le pilote allemand. "J'étais à Cologne, soit à environ une heure d'ici. Je devais venir cet après-midi dans tous les cas, et faire des choses pour la télévision demain. Je prenais un café avec un ami à 11h quand Otmar [Szafnauer, directeur de Racing Point] m'a appelé et m'a dit : 'Hülkenberg, dépêche-toi, on a besoin de toi ici !'. Je suis monté dans la voiture et je suis venu. Le reste de l'histoire, nous l'avons vu ensuite."

Lire aussi :

Une suite qui a donc vu Hülkenberg s'équiper et tenter de faire du mieux possible en qualifications. S'il avait l'avantage d'avoir un baquet déjà prêt et de connaître la RP20, cela n'a pas suffi à faire de miracle. Toutefois, les dix tours bouclés en Q1 avec le dernier chrono à la clé – à cinq dixièmes d'un passage en Q2 – seront un minimum précieux pour le Grand Prix de dimanche.

"C'est très différent de Silverstone, sur un circuit complètement différent", souligne le pilote allemand. "La voiture a évolué aussi, il y a des petites choses techniques qui sont très différentes et donnent au pilote une sensation très différente. Je devais donc m'adapter un peu à ça et retrouver mes repères. Bien sûr, en quatre tours [rapides] ce n'est pas facile. Mais dans l'ensemble, même si je suis dernier, je suis plutôt satisfait des tours que j'ai faits."

"Ce sera tout de même très difficile demain, ce sera un sacré défi. Mais nous ferons ce que nous pourrons. Naturellement, j'ai de l'expérience et j'ai ces quatre tours dans la poche désormais. Nous verrons demain, nous ferons la course et nous verrons comment ça se termine."

partages
commentaires
Qualifs - Bottas bat nettement Hamilton et Verstappen
Article précédent

Qualifs - Bottas bat nettement Hamilton et Verstappen

Article suivant

Verstappen déçu de ne pas avoir battu Mercedes pour la pole

Verstappen déçu de ne pas avoir battu Mercedes pour la pole
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021