Hülkenberg : Impossible de dépasser Alonso

Parti 11e, Nico Hülkenberg a rallié l'arrivée dans la même position, échouant aux portes des points pour son premier Grand Prix avec Renault Sport F1.

Hülkenberg : Impossible de dépasser Alonso
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team, lors de la parade des pilotes
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, devant Fernando Alonso, McLaren MCL32
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Charger le lecteur audio

L'Allemand a été un des acteurs d'une des manœuvres les plus spectaculaires d'une course qui ne l'aura quasiment pas été par ailleurs, lorsqu'il a tenté de profiter de la lutte entre Fernando Alonso et Esteban Ocon pour passer les deux hommes dans les dernières boucles, sans succès concernant le Français.

Il se satisfait de voir que son écurie se situe bien au coeur d'un peloton dense mais est déçu de son tout début de Grand Prix : "Pour ma première course avec l’équipe, la conclusion est que nous sommes bien installés au cœur du peloton et nous avons hâte de progresser plus encore."

"Mon premier tour n’était pas génial. J’ai essayé de passer Kvyat à l’extérieur du virage 13, mais il m’a emmené large et Alonso en a profité. Je ne pouvais pas faire grand-chose à son sujet. Même si j’étais beaucoup plus rapide, je ne pouvais tout simplement pas le dépasser."

"J’ai connu un dernier relais très positif en pneus ultratendres. La voiture s’améliorait à chaque passage, mais cela n’était pas suffisant pour gagner une place de plus. Ma bataille avec Ocon et Alonso était très amusante. Je bénéficiais d’une double aspiration, j’ai donc tout donné en basculant en mode ‘attaque’ avec le DRS. C’était assez spectaculaire et cela devait être beau de l’extérieur."

Palmer abandonné par ses freins

De l'autre côté du garage du Losange, Jolyon Palmer a connu une course difficile ponctuée par un abandon en raison de problèmes de freins. "Ma course se passait bien. J’ai gagné des places au départ tout en étant sur le composé de pneus le plus dur."

"Mon rythme était assez solide, j’avais Nico et Esteban en ligne de mire, mais mes freins se sont bloqués au virage 14. Nous espérions que ce ne soit qu’un pépin, mais c’est revenu. Nous n’avions donc aucune alternative, hormis celle d’abandonner. Ce n’était pas le début de saison que je voulais. Il faut savoir l’accepter et attendre la Chine avec impatience."

Sondage mondial des fans 2017
partages
commentaires
Des points mais "pas encore le rythme espéré" pour Pérez
Article précédent

Des points mais "pas encore le rythme espéré" pour Pérez

Article suivant

L'expérience des pneus de GP2 a incité Giovinazzi à la prudence

L'expérience des pneus de GP2 a incité Giovinazzi à la prudence