Hülkenberg retrouve le top 10, Renault de la fiabilité

En dépit d'un niveau de performance plutôt décevant, l'écurie française a repris un point à Toro Rosso dans l'optique du championnat constructeurs.

Après son double abandon de Mexico, Renault a pris toutes les précautions possibles pour améliorer la fiabilité de son moteur au Brésil. Un choix qui s'est fait "au détriment de la performance" selon Cyril Abiteboul, directeur général, qui estime que la R.S.17 était de ce fait "clairement en deçà de notre potentiel". Cela s'est notamment vu par rapport au rythme affiché par la Williams de Felipe Massa et par la McLaren-Honda de Fernando Alonso.

Dans une course où les dépassements étaient compliqués pour eux, Nico Hülkenberg et Carlos Sainz ont perdu un peu de terrain au départ, qu'ils n'ont pas pu regagner tout en étant les victimes des remontées attendues de Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo. Les deux pilotes du Losange ont ainsi coupé la ligne d'arrivée aux dixième et onzième places.

Pour Nico Hülkenberg, cette entrée dans le top 10 permet tout de même de stopper l'hémorragie qui affectait l'Allemand en termes de fiabilité et de résultats. Il marque ainsi son premier point depuis le Grand Prix de Belgique. Un point qui comptera peut-être au terme de la saison, puisqu'il réduit l'écart à cinq unités entre Renault et Toro Rosso dans la lutte qui les oppose pour la sixième place du championnat constructeurs.

"C’est bien de marquer mon premier point depuis Spa malgré une course sans histoire", résume Nico Hülkenberg. "Nous avons perdu des places au départ et il était difficile de remonter dans le peloton avec les retours de Hamilton et de Ricciardo. D’un côté, c’est bien d’avoir rallié l’arrivée, mais de l’autre, nous manquions de rythme. J’attaquais à fond, donc c’est dommage de ne pas avoir pu faire mieux. J’entends bien conclure en beauté à Abu Dhabi."

Pour sa troisième course sous ses nouvelles couleurs, Carlos Sainz tire un bilan relativement similaire malgré un départ mouvementé qui a sans doute compromis une partie de son rythme.

"J’ai pris un excellent envol, mais mon fond plat a malheureusement été légèrement endommagé lorsque Felipe [Massa] m’a emmené au large", raconte le pilote espagnol. "Après cela, l’équipe a réalisé un arrêt au stand extrêmement rapide, mais il n’y avait pas grand-chose que nous puissions faire pour remonter. C’était une course assez processionnelle. La voiture offrait de bonnes sensations, mais nous manquions un peu de rythme. Le bilan est néanmoins positif : j’ai effectué un beau départ et j’ai pu aligner 71 nouveaux tours précieux au volant."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Sous-évènement Course
Circuit Interlagos
Pilotes Nico Hülkenberg , Carlos Sainz Jr.
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Réactions
Tags cyril abiteboul, enstone, interlagos, losange