Hülkenberg espère "jouer des tours" à un Sainz "qui a les crocs" !

Nico Hülkenberg entame sa neuvième saison en Formule 1 avec le record absolu du nombre de Grands Prix sans podium, record dont il pourrait bien se débarrasser si la Renault R.S.18 est suffisamment compétitive !

Impatient de faire son retour au volant, Nico Hülkenberg est optimiste pour la saison 2018, alors que Renault Sport F1 Team poursuit sa restructuration : c'est la troisième campagne du Losange dans l'élite depuis son retour en tant que constructeur à part entière. Des recrutements ont eu lieu et l'usine d'Enstone a été développée.

"J’ai l’impression qu’il s’est passé une éternité depuis la dernière fois que j’ai pris le volant", sourit Hülkenberg. "Je suis prêt à en découdre. Je suis positif, optimiste et j’ai confiance. Nous sommes bien placés."

"Enstone est plus grand avec plus de bâtiments. La structure grandit et c’est enrichissant de faire partie de cette aventure. Les installations sont en cours d’amélioration et de modernisation. Tout va dans la bonne direction, au bon tempo."

Pour Renault, qui s'est octroyé la sixième place du championnat des constructeurs 2017 à l'arraché, faire mieux ne sera pas aisé, mais il sera essentiel de continuer à montrer des progrès. Ces derniers étaient déjà notables au fil de la saison dernière, avec une seule arrivée dans le top 6 lors des neuf premières courses mais quatre lors des onze dernières. Pour concrétiser, il sera toutefois crucial de réaliser de bons essais hivernaux à Barcelone, lors des huit journées de tests organisées du 26 février au 9 mars prochains.

"Nous savons ce que nous voulons, réussir", déclare Hülkenberg. "Néanmoins, cela reste un sport et nous avons conscience que les autres partagent le même but. Nous ne savons pas à quel point nous avons bien travaillé sur notre voiture puisque nous ne sommes pas les seuls à avoir été sur le pied de guerre pendant l’hiver. C’est ce qui rend les essais si intéressants. C’est seulement une fois en piste que nous réaliserons l’étendue de nos progrès lors de l’intersaison."

"Nous souhaitons que chaque saison soit meilleure que la précédente. En 2017, je découvrais l’équipe, je devais assimiler des processus différents et connaître chaque membre, mais finalement, les objectifs sont toujours les mêmes. Cette année, nous voulons nous appuyer sur le fruit de nos efforts accomplis l’an passé. Je devais prendre mes marques en 2017, mais je suis maintenant dans les starting blocks. J’ai un bon pressentiment. Nous avons beaucoup travaillé pendant l’hiver et le travail acharné finit souvent par payer. J’ai vraiment hâte d’y être, passez-moi le volant !"

Désormais associé à Carlos Sainz, avec qui il a déjà collaboré lors des quatre derniers Grands Prix en date, Hülkenberg sait qu'il n'aura forcément pas la vie aussi facile qu'avec Jolyon Palmer. Et lorsqu'il lui est demandé comment il évalue ce line-up, l'Allemand répond : "Solide ! Il y a un jeune pilote talentueux qui a les crocs à mes côtés. Il va me pousser dans mes retranchements, mais j’espère bien lui jouer des tours !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Carlos Sainz Jr.
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités