Hülkenberg : Trop tôt pour regretter ou non l'offre Lotus

partages
commentaires
Hülkenberg : Trop tôt pour regretter ou non l'offre Lotus
7 févr. 2014 à 08:45

Nico Hülkenberg avait surpris un certain nombre d’observateurs en fin d’année dernière, déclinant un volant Lotus pour la saison 2014, après avoir manqué de peu un deal Ferrari remporté au final par Kimi Räikkönen

Nico Hülkenberg avait surpris un certain nombre d’observateurs en fin d’année dernière, déclinant un volant Lotus pour la saison 2014, après avoir manqué de peu un deal Ferrari remporté au final par Kimi Räikkönen.

L’équipe d’Enstone a certes réalisé des performances honorables au vu de son budget ces deux dernières saisons, mais les garanties techniques et financières manquaient aux yeux de l’Allemand, qui a préféré quitter Sauber et retourner chez Force India.

Se sachant convoité, Hülkenberg estime qu’il est impossible de dire pour le moment si la décision de décliner l’offre Lotus a été la bonne.

C’est difficile à dire”, admet-il, ne pouvant qu’observer la situation du team qui a laissé partir Eric Boullier chez McLaren.

Lotus a été la seule équipe à ne pas se présenter avec les autres à Jerez, mais se trouve actuellement sur le tracé andalou pour la réalisation privée de deux shakedowns de 100 km chacun.

Il y a un peu d’incertitude et la situation n’est pas claire pour le moment. Mais je ne sais pas si ça [l’absence de Jerez, ndlr] affecte leur performance pour le moment. Il faut voir. On verra comment ça évolue pour eux”.

Quoi qu’il en soit, Hülkenberg est heureux là où il est. Après un an avec Sauber, l’Allemand a pu constater les progrès réalisés par Force India, qu’il retrouve après avoir été à bord en 2012.

Je pense que l’équipe a grandi. On peut le voir en premier lieu en revenant à l’usine ; l’infrastructure a changé. Il y a également plus de gens et l’équipe grandit. C’est un bon signal”.

Prochain article Formule 1
L'ex-manager de Button et Räikkönen s'éteint

Article précédent

L'ex-manager de Button et Räikkönen s'éteint

Article suivant

Wolff surpris par les déboires de Red Bull

Wolff surpris par les déboires de Red Bull
Load comments