Hülkenberg - Vettel a été "trop agressif" au départ

partages
Hülkenberg - Vettel a été
Par : Basile Davoine
24 oct. 2016 à 15:45

Le Grand Prix des États-Unis a tourné court pour Nico Hülkenberg à Austin. Le pilote allemand a fait les frais d’un accrochage avec Valtteri Bottas, le contraignant à renoncer dès le premier tour de course.

Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09 au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sahara Force India F1 VJM09 de Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1, dans le parc fermé après les qualifications
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09 au départ
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09, dans le parc fermé après les qualifications
Valtteri Bottas, Williams FW38 avec une crevaison

Pris dans la nasse au premier virage, Nico Hülkenberg a expliqué qu’il ne pouvait rien faire, estimant que l’agressivité de Sebastian Vettel était à l’origine de l’incident.

"Il n’y avait tout simplement pas assez de place au premier virage", raconte le pilote Force India. "J’étais pris en sandwich entre Vettel et Bottas. Je ne pouvais aller nulle part, je n’avais pas de place. Sebastian a tourné de manière trop agressive, il n’a presque pas laissé de place. Je pense que ça aurait pu être évité si Sebastian nous avait donné un peu plus d’espace."

"Ce n’est pas nécessaire, très frustrant, et ennuyeux aussi d’être mis hors course aussi rapidement ; et sans que ce soit de notre faute."

Car l’incident a également ruiné la course de Valtteri Bottas, victime d’une crevaison et finalement 16e sous le drapeau à damier, loin de la zone des points.

Peu de temps après le départ, les commissaires ont étudié l’incident entre Bottas et Hülkenberg, sans prendre de sanction, mais Vettel n’a jamais été inquiété. Le pilote Ferrari se défend d’ailleurs d’avoir mal agi au premier virage.

"Je ne l’ai pas vu, donc je ne sais pas où il voulait que j’aille", répond l’Allemand à Hülkenberg. "J’étais concentré sur le groupe devant moi, j’ai essayé de freiner un peu plus tard que les Red Bull. Kimi [Räikkönen] a pris un bon départ et a mis la Mercedes [de Rosberg] sous pression."

"J’ai donc essayé de me concentrer sur la sortie et sur le fait de battre la Red Bull [de Verstappen] avec la traction, et au moment où j’ai tourné, au milieu du virage, il y a eu un contact."

"Je ne sais pas ce que Nico a essayé de faire, il faut que je regarde, mais c’est facile de faire une erreur de jugement à cet endroit, la voiture ne ralentit pas tant que ça. J’ai juste eu de la chance de continuer après un contact comme ça, pour être honnête, j’étais surpris de ne pas avoir de dégâts."

Article suivant
La Malaisie envisage d'abandonner son Grand Prix de F1

Article précédent

La Malaisie envisage d'abandonner son Grand Prix de F1

Article suivant

GP des États-Unis : ce qu'ont dit les pilotes

GP des États-Unis : ce qu'ont dit les pilotes