Hülkenberg veut "maîtriser les bordures" à Monza

Comme bon nombre de ses pairs, c'est avec plaisir que Nico Hülkenberg rejoindra l'Autodrome Nazionale de Monza le week-end prochain

Comme bon nombre de ses pairs, c'est avec plaisir que Nico Hülkenberg rejoindra l'Autodrome Nazionale de Monza le week-end prochain.

A l'instar de son jeune équipier mexicain, l'Allemand a lui aussi de beaux souvenirs de ce circuit, où il a décroché il y a quatre ans le titre en GP2 Series. Mais c'est un autre défi auquel il va s'attaquer, dans le baquet d'une Sauber C32 qui peine à devenir performante.

"Monza est un circuit chargé d'histoire et c'est le seul véritable circuit à haute vitesse de la saison. Je me souviens encore de mon titre en GP2 là-bas en 2009. Après la course le dimanche matin, j'étais champion", se souvient Hülkenberg.

Que ce soient les spécificités du tracé, son environnement ou l'ambiance qui y règne, tout semble en tout cas ravir l'ancien pilote Williams et Force India, qui y roulera pour la troisième fois en Formule 1 après y avoir notamment terminé cinquième en 2010.

"Monza requiert une configuration avec peu d'appui, ce qui peut rendre la voiture assez difficile à piloter quand on freine de 340 km/h à 60 km/h dans les chicanes. C'est une course très agréable, avec une bonne ambiance dans le Parco di Monza, où il y a beaucoup de fans italiens passionnés pour encourager la Scuderia Ferrari. J'adore piloter là-bas, car c'est un tracé simple mais ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air. Il y a quelques secteurs techniques et des chicanes où il faut vraiment maîtriser les bordures."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités