Hunter-Reay - Le pont entre l'IndyCar et la F1 s'est refermé

partages
commentaires
Hunter-Reay - Le pont entre l'IndyCar et la F1 s'est refermé
Par : Fabien Gaillard
8 janv. 2016 à 10:00

Pour Ryan Hunter-Reay, la porte qui menait les pilotes d’IndyCar vers la F1 s’est quelque peu refermée.

Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Jacques Villeneuve, avec Mika Salo
Juan Pablo Montoya, sur la grille
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Sébastien Bourdais, Scuderia Toro Rosso
Juan Pablo Montoya, avec Marc Gene, Pilote d'essais Ferrari
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda

Depuis plusieurs années, aucun pilote en provenance des championnats de monoplaces américains n'est arrivé en Formule 1. Le dernier exemple en date fut en son temps Sébastien Bourdais, quadruple Champion de Champcar, recruté par Toro Rosso en 2008.

La décennie 1990 a donné des exemples plus notables avec Jacques Villeneuve, vainqueur des 500 miles d’Indianapolis et Champion CART en 1995 puis Champion du Monde de F1 en 1997, ou encore Juan-Pablo Montoya, Champion CART en 1999 et vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en 2000, puis vainqueur de sept Grands Prix entre 2001 et 2006.

Depuis 2009, cependant, aucun pilote issu de la monoplace à l'américaine n'a intégré le paddock. L'inverse n'est pas vrai puisque Rubens Barrichello ou encore Takuma Sato ont sauté le pas.

Pour Ryan Hunter-Reay, vainqueur du championnat IndyCar en 2012, la fin de ce passage entre IndyCar et F1 s’explique à la fois par la formation des pilotes et un passage à vide connu du côté américain.

"Je pense que c’est vraiment en lien avec une bifurcation à prendre très tôt dans votre carrière. Si vous voulez être en Formule 1, vous devez emprunter l’échelle qui mène à la Formule 1 qui est en Europe et si vous voulez être un pilote d’IndyCar vous prenez l’échelle américaine, c’est comme ça," explique-t-il pour Sky Sports.

"A une époque, il y avait une route vers la Formule 1 en passant par des succès en IndyCar, et je pense tout simplement qu’après quelques faibles années de l’IndyCar, ça s’est en quelque sorte refermé."

"Maintenant, le championnat d’IndyCar est plus fort que jamais, je pense qu’il est meilleur et plus compétitif que jamais, et je ne dis pas ça juste parce que j’y suis. Nous démontrons cela chaque semaine avec ce que l’on produit sur la piste."

Prochain article Formule 1
James Key - C'est en 2016 qu'on pourra comparer Sainz et Verstappen

Article précédent

James Key - C'est en 2016 qu'on pourra comparer Sainz et Verstappen

Article suivant

Revenir à 100% en F1 : Renault explique comment et pourquoi

Revenir à 100% en F1 : Renault explique comment et pourquoi