Il y a 5 ans – Le circuit sud-africain mort-né

Il y a cinq ans exactement apparaissaient des mouvements ambitieux en provenance d’Afrique du Sud, pour l’accueil d’un Grand Prix de Formule 1 dans la région du Cap

Il y a cinq ans exactement apparaissaient des mouvements ambitieux en provenance d’Afrique du Sud, pour l’accueil d’un Grand Prix de Formule 1 dans la région du Cap.

Une compagnie locale avait ainsi organisé une conférence de presse annonçant avoir lancé un projet de circuit à proximité de l’aéroport international, pour un coût estimé d’un milliard de rand (environ 150 millions d’euro).

Le projet bénéficiait selon David Gant (directeur exécutif du projet) du soutien du gouvernement sud-africain, voyant d’un bon œil le projet d’un circuit de 5,7 km s’étendant sur un site de 58 hectares. L’idée commerciale derrière ce projet consistait à coupler ce site de sports mécaniques à une importante zone commerciale et industrielle de 175 hectares pour dynamiser la ville.

Le projet fut cependant mis en difficultés par des problèmes d’acquisition des terrains, ainsi que par l’effort politique de l’Afrique du Sud, dont la priorité était de porter l’organisation de la Coupe du Monde de football 2010.
La F1 n’est pas revenue au Cap depuis 1965, date du dernier GP d’East London, dans la province Est de la ville. La F1 revint par la suite à Kyalami, près de Johannesbourg. Le GP disparut du calendrier après 1985, notamment en raison du boycott sportif visant l’abolition de l’apartheid. Le GP refit une apparition en 1992 et 1993, mais ne put rester au menu pour des raisons financières. Le dernier vainqueur en date demeure Alain Prost.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost
Type d'article Actualités