Ils revivent au Mans : Anthony Davidson

Anthony Davidson fait ses débuts en F1 en 2001 en tant que pilote d’essais pour l’écurie BAR

Anthony Davidson fait ses débuts en F1 en 2001 en tant que pilote d’essais pour l’écurie BAR. En parallèle, le Britannique court dans le championnat anglais de Formule 3. Il termine 2e avec six victoires derrière Takuma Sato, son équipier chez Carlin Motorsport. En 2002, il est toujours pilote d’essais chez BAR, mais participe à deux Grand Prix (Hongrie et Belgique) pour Minardi afin de remplacer Alex Yoong aux côtés de Mark Webber. Il ne parvient cependant à rallier l’arrivée d’aucun des deux Grand Prix, et redevient pilote d’essais pour BAR, poste qu’il conservera jusqu’en 2006. En 2003, il fait ses débuts en Endurance avec le team Veloqx/Prodrive Racing et participe à ses premières 24 Heures du Mans. Il débute en Sarthe au volant d’une Ferrari 550 Maranello, mais sort de la piste pendant la nuit. Au Grand Prix de Malaisie 2005, il remplace chez BAR Takuma Sato, malade. Pour sa troisième course en F1, Davidson connait encore une fois l’abandon, moteur explosé. Fin 2005, BAR devient Honda, mais Davidson conserve son poste de pilote d’essais pour 2006. En 2007, l’occasion lui est enfin donnée, il est engagé par Super Aguri comme pilote titulaire avec Takuma Sato. Cependant, Davidson ne parviendra jamais à inscrire de point, ses meilleures performances en qualifications et en course sont une 11e place. De son côté, Sato ramène quatre points à Super Aguri. En 2008, Super Aguri conserve le même line-up de pilote, mais l’écurie connaît de gros problèmes financiers et met la clé sous la porte après quatre courses. Davidson récupère son poste de pilote d’essais chez Honda. Fin 2008, Honda se retire de la F1, mais Davidson parvient à trouver un autre poste de second pilote d’essais chez Brawn-Mercedes. En parallèle, il dispute aussi les 24 heures du Mans 2009 au volant d’une Aston Martin Prodrive en LMP1 avec Darren Turner et Jos Verstappen. Après avoir longtemps occupé la troisième place de la course, la voiture rencontre des problèmes techniques. L’équipage terminera finalement à la 14e place. Pour 2010, Davidson se concentre entièrement sur l’Endurance et quitte Aston Martin pour Peugeot, aux côtés de Marc Gené et Alexander Wurz. Sa saison débute par une victoire aux 12 heures de Sebring. Aux 24 Heures du Mans, son équipage n'échappe malheureusement pas à la règle : aucune Peugeot n'est à l'arrivée de l'épreuve 2010. En 2011, aux 24 Heures du Mans c’est de nouveau Audi qui l’emporte, Davidson et son équipage finissent 4e : “Je me souviendrai longtemps de cette course, avec de la bagarre du début à la fin. C’est ce qui en a fait un sprint de 24 Heures, et pour les pilotes cette édition était bien plus disputée que la moyenne”, explique Davidson. En 2012, Peugeot met fin à son programme en Endurance et Davidson rejoint Toyota aux côtés de Sebastian Buemi et de Stephan Sarrazin. Aux 24 Heures du Mans, Davidson est percuté par la Ferrari n°81, victime d’une violente sortie de route au virage de Mulsanne : il s’en tire avec deux vertèbres fracturées. En 2013, Davidson est toujours chez Toyota avec les mêmes équipiers. Après une 3e place aux 6 Heures de Silverstone et une 4e place aux 6 Heures de Spa, Davidson espère bien remporter les 24 Heures du Mans, pour sa 6e participation: “C’est l’une des plus grandes courses du monde, dont tout un chacun peut mesurer l’histoire. Pouvoir rejoindre la liste de ceux qui y ont gagné dans le passé est quelque chose que je veux à tout prix réussir. Depuis que je cours en LMP1, j’ai toujours dit que gagner Le Mans était mon objectif numéro 1, et c’est plus que jamais le cas.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Takuma Sato , Jos Verstappen , Mark Webber , Anthony Davidson , Marc Gene , Alexander Wurz , Darren Turner , Alex Yoong , Aston Martin
Équipes Mercedes , Ferrari , Carlin
Type d'article Actualités