Ils revivent au Mans : Pascal Vasselon

Pascal Vasselon est un nom qui vous est familier

Pascal Vasselon est un nom qui vous est familier. Et pour cause, le Français était à la tête de l’équipe Toyota sur le programme F1 du géant nippon. Si celui-ci ne rapporta pas les résultats espérés à la marque qui était alors N°1 mondial en termes de ventes, l’héritage de Toyota demeure en F1, comme l’a prouvé l’intérêt important pour la dernière monoplace conçue par le team, et utilisée par Pirelli pour ses tests pneumatiques avant son retour en F1, ou encore des locaux hi-tech de Cologne par l’industrie (le motoriste PURE exploite actuellement les locaux en vue de son arrivée avec la nouvelle réglementation moteur en F1).

Vasselon est désormais à la barre du programme endurance de Toyota, pour le retour de celui-ci au plus haut niveau en LMP1. Le duel face à Audi a débuté, et Vasselon l’annonce : le team ira se battre pour la pole position au Mans.

Nous n'avons eu qu'une seule journée de travail sur ce circuit donc le travail ne manque pas... Nous devons tout d'abord nous assurer de qualifier nos pilotes de nuit. Pour cela, ils doivent accomplir cinq tours. Nous devons encore tester des pièces de rechange, et affiner notre set-up”, énumère Vasselon en point presse, sur le circuit Bugatti du Mans.

L’ambition est là, même si parler de victoire est impossible. Toyota affrontera en effet pour la première fois Audi avec son prototype hybride et a dû annuler sa participation à l’épreuve de Spa, il y a quelques semaines. “Nous ferons de notre mieux et nous jouerons le jeu”, avertit cependant Vasselon. “Sans y dépenser trop d'énergie car cela n'a aucune importance sur 24 Heures. Mais nous voulons montrer que Toyota est là et bien là. Ce sera un joli jeu...” ! Le déverminage de l’auto est cependant achevé, et Toyota sera là pour pousser. Mais il demeure une grande inconnue : celle du circuit de la Sarthe, qui réserve toujours son lot de tragédies et victoires techniques et humaines. “Pour tous ces problèmes, nous avons travaillé et trouvé des solutions afin de les résoudre. Mais nous ne pouvons pas être sûrs et certains de tenir 24 Heures d'affilée, nous ne l'avons pas encore fait. Donc, nous allons peut-être découvrir de nouveaux problèmes durant la course... Nous ne pouvons être sûrs de rien. Cette expérience du Mans ne se remplace et c'est aussi l'une des raisons pour lesquelles Michelin domine tant au Mans. Ils ont une telle expérience”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités