Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
4 jours
31 juil.
-
02 août
EL1 dans
18 jours
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
25 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
32 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
46 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
53 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
74 jours
Dossier

Bilans mi-saison F1 2017

En images - La première partie de saison 2017 de Sauber

partages
commentaires
En images - La première partie de saison 2017 de Sauber
Par :
9 août 2017 à 14:52

Retour en images sur la première moitié de saison 2017 de l'écurie Sauber et ses pilotes Pascal Wehrlein, Marcus Ericsson et Antonio Giovinazzi.

Diapo
Liste

Présentation

Présentation
1/25

Photo de: Sauber F1 Team

La Sauber C36 est la première voiture de la nouvelle réglementation à être présentée physiquement (Williams n'avait présenté que des images informatisées). Sa livrée change drastiquement par rapport à 2015 et 2016 et célèbre les 25 ans de la création de l'écurie.

Essais hivernaux

Essais hivernaux
2/25

Photo de: LAT Images

Lors des essais hivernaux, la première semaine est disputée par Marcus Ericsson, titulaire pour la troisième saison consécutive, et Antonio Giovinazzi qui remplace Pascal Wehrlein, qui se remet toujours de son accident lors de la Race of Champions.

Essais hivernaux

Essais hivernaux
3/25

Photo de: XPB Images

L'Allemand est de retour avec un programme allégé lors de la seconde session d'essais. Sauber est déjà fermement arrimé au fond de classement, le moteur Ferrari de l'année précédente ne laissant que peu de place à l'espoir.

Grand Prix d'Australie

Grand Prix d'Australie
4/25

Photo de: LAT Images

En Australie, Wehrlein dispute la première journée mais, insuffisamment prêt pour reprendre le volant de ces F1 plus exigeantes, il choisit finalement de laisser sa place à Giovinazzi. L'Italien réussira une performance convaincante au pied levé, avec la 16e place sur la grille et la 12e en course.

Grand Prix d'Australie

Grand Prix d'Australie
5/25

Photo de: LAT Images

Quant à Ericsson, il est accroché dès le troisième virage par un Kevin Magnussen trop présomptueux. Il repartira pour finir par abandonner sur problème hydraulique.

Grand Prix de Chine

Grand Prix de Chine
6/25

Photo de: LAT Images

À Shanghai, en revanche, Giovinazzi déchante. Il connaît le même accident au même endroit en sortie de dernier virage et détruit deux fois sa voiture : une fois en qualifications et l'autre fois en course, dès le troisième tour.

Grand Prix de Chine

Grand Prix de Chine
7/25

Photo de: LAT Images

De l'autre côté du garage, les choses se passent mieux. Ericsson s'élance 14e du GP mais termine dernier pilote classé, au 15e rang.

Grand Prix de Bahreïn

Grand Prix de Bahreïn
8/25

Photo de: LAT Images

Après avoir manqué deux courses et alors que l'incertitude plane toujours sur son rétablissement, Pascal Wehrlein signe bien son retour à la compétition, avec une belle performance d'emblée : 13e sur la grille, il termine à la porte des points en course (11e).

Grand Prix de Bahreïn

Grand Prix de Bahreïn
9/25

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Week-end sans grand relief pour son équipier Suédois, seulement 19e sur la grille et victime d'un problème de boîte de vitesses en course.

Grand Prix de Russie

Grand Prix de Russie
10/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

La course de Sotchi ne voit pas vraiment les Sauber sortir du lot, Wehrlein terminant 16e après s'être élancé 17e et Ericsson franchissant la ligne au 15e rang, depuis la 18e position de départ.

Grand Prix de Russie

Grand Prix de Russie
11/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

Mais l'essentiel est ailleurs pour Sauber : la directrice de l'écurie annonce qu'un accord de fourniture moteur a été trouvé avec Honda pour 2018.

Grand Prix d'Espagne

Grand Prix d'Espagne
12/25

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Deux semaines plus tard, Wehrlein offre, pour sa troisième épreuve depuis son retour, une très belle performance, menant à bien un pari risqué à un seul arrêt, sur le circuit abrasif de Barcelone, pour terminer huitième et inscrire les quatre premiers points d'Hinwil en 2017.

Grand Prix d'Espagne

Grand Prix d'Espagne
13/25

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Ericsson, sur une stratégie à deux arrêts plus conventionnelle, ne démérite pas mais échoue à la porte des points, en 11e position, après être parti 16e.

Grand Prix de Monaco

Grand Prix de Monaco
14/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

Après avoir repris espoir en Espagne, grâce à la première partie d'un package d'évolutions apparemment prometteur, la structure suisse subit une douche froide à Monaco, avec les 18e et 19e places en qualifications. Surtout, en course, Wehrlein se fait une frayeur après un accrochage avec Jenson Button, au terme duquel il se retrouve le casque contre une barrière Tecpro, voiture sur le côté, au Portier...

Grand Prix de Monaco

Grand Prix de Monaco
15/25

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

... et Ericsson, en difficulté avec ses freins et ses pneus lors du Safety Car qui suit, tire tout droit à Saint-Dévote et doit abandonner.

Grand Prix du Canada

Grand Prix du Canada
16/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

Sur le circuit Gilles Villeneuve, Wehrlein s'offre sans doute son week-end le plus difficile de la saison, avec une sortie de piste lors des qualifications, une place de 20e sur la grille et de 15e en course.

Grand Prix du Canada

Grand Prix du Canada
17/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

Ericsson est quant à lui plus à l'aise sur le tracé semi-urbain. Pas suffisant, toutefois, pour faire mieux que la 13e place, sur un circuit de moteur.

Grand Prix d'Azerbaïdjan

Grand Prix d'Azerbaïdjan
18/25

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Peu avant le GP disputé à Bakou, une nouvelle tombe : Monisha Kaltenborn quitte Sauber avec effet immédiat. La directrice de l'écurie était en désaccord avec les propriétaires, et semble-t-il au sujet du traitement des pilotes. Beat Zehnder, team manager, joue le rôle d'intérimaire lors des conférences de presse, dans l'attente d'un nouveau directeur.

Grand Prix d'Azerbaïdjan

Grand Prix d'Azerbaïdjan
19/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

En course, le duel entre les Sauber est chaud, puisque les C36 entreront en contact au 37e tour, avant que ne soit donné l'ordre à Ericsson, dont la F1 est abîmée, de laisser passer Wehrlein. Bon choix, car le #94 terminera 10e, rapportant un point de plus à son équipe. Le Suédois sera lui 11e.

Grand Prix d'Autriche

Grand Prix d'Autriche
20/25

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Pas de miracle à Spielberg, circuit de moteur : Wehrlein prend la dernière place en qualifications et la 14e en course.

Grand Prix d'Autriche

Grand Prix d'Autriche
21/25

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Pour Ericsson, le drapeau à damier sera franchi en 15e position, après un départ depuis le 19e emplacement.

Grand Prix de Grande-Bretagne

Grand Prix de Grande-Bretagne
22/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

Peu avant Silverstone et après plusieurs semaines de rumeurs, c'est Frédéric Vasseur, ancien patron de l'équipe Renault et fondateur d'ART Grand Prix, qui succède à Kaltenborn au poste de directeur.

Grand Prix de Grande-Bretagne

Grand Prix de Grande-Bretagne
23/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

S'il est devancé de très peu par son équipier lors des qualifications (de 0"040), Ericsson réalise une de ses meilleures courses pour terminer 14e quand Wehrlein n'est que 17e et dernier classé.

Grand Prix de Hongrie

Grand Prix de Hongrie
24/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

La première décision majeure de Vasseur est d'annuler l'accord avec Honda pour 2018, puis de s'assurer les services du partenaire historique qu'est la Scuderia Ferrari, avec des moteurs au goût du jour dès la saison prochaine.

Grand Prix de Hongrie

Grand Prix de Hongrie
25/25

Photo de: Sutton Motorsport Images

Lors des qualifications de la course de Budapest, Ericsson est devancé par le revenant Paul Di Resta, remplaçant de toute dernière minute de Felipe Massa chez Williams. En course, les C36 se classeront 15e et 16e, Wehrlein devançant le #9.

Article suivant
GP de France - Signes sera passé "à fond", à 343 km/h

Article précédent

GP de France - Signes sera passé "à fond", à 343 km/h

Article suivant

Bilan mi-saison - Renault, l'écurie d'un seul homme

Bilan mi-saison - Renault, l'écurie d'un seul homme
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Marcus Ericsson , Pascal Wehrlein , Antonio Giovinazzi
Équipes Sauber
Auteur Fabien Gaillard