Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
39 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
67 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
95 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
102 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
116 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
123 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
137 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
158 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
172 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
186 jours

Imola propose d'organiser un Grand Prix à huis clos

partages
commentaires
Imola propose d'organiser un Grand Prix à huis clos
Par :
22 avr. 2020 à 15:32

Déjà candidat à l'organisation d'une course en remplacement du GP de Chine plus tôt dans l'année, le circuit d'Imola réaffirme sa volonté d'accueillir la Formule 1, à huis clos.

L'Autodrome Dino e Enzo Ferrari situé à Imola, en Italie, a déjà accueilli 27 fois la Formule 1 entre 1980 et 2006, principalement sous le nom de Grand Prix de Saint-Marin, même si la toute première épreuve du Championnat du monde organisée sur le tracé l'a été sous l'appellation de Grand Prix d'Italie. Il bénéficie, selon la dernière version du document officiel de la FIA (en date du 19 octobre 2019), du Grade 1 et donc de la possibilité d'accueillir des manches du Championnat du monde. Cette autorisation court a priori jusqu'au 17 juin prochain.

Imola avait déjà fait parler en se portant rapidement candidat au remplacement du GP de Chine après l'annonce de son report, à un moment où l'épidémie liée au nouveau coronavirus semblait principalement localisée en Asie et touchait peu l'Europe. Depuis, le monde entier a été frappé par la vague pandémique (et en particulier l'Italie), entraînant entre autres choses l'annulation ou le report des neufs premiers GP

Lire aussi :

En dépit de circonstances difficiles et d'une grande incertitude sur l'avenir à court et moyen termes, le président du tracé, Uberto Selvatico Estense, veut profiter du fait que la Formule 1 envisage l'organisation de courses à huis clos pour qu'Imola accueille gratuitement la discipline, si le gouvernement italien le permet. Bien entendu, outre la plus grande facilité d'organisation, l'absence d'une somme à payer en contrepartie de la venue de la F1 compenserait d'emblée l'obligation quasi vitale d'avoir à vendre des places pour rentrer dans ses frais.

"Cette situation est une opportunité d'être candidat pour un Grand Prix cette saison", a déclaré Selvatico Estense à Motorsport.com. "Ils ont besoin de courses afin de maintenir le contrat avec la FIA et d'avoir un Championnat du monde. Donc pourquoi ne pas penser à Imola ? Évidemment, cela dépend également des décisions du gouvernement, s'ils nous autorisent à organiser une telle course."

"Bien entendu, nous offrons la piste à titre gratuit, et ensuite nous discuterons des coûts de notre côté si possible. On peut demander un peu d'aide à la région [Émilie-Romagne]. Nous ne sommes pas dans la situation de pouvoir payer un droit d'entrée. C'est bien plus facile sans spectateurs, nous n'avons pas à nous préoccuper des tribunes, nous n'avons pas à nous occuper de choses comme les hospitalités VIP et ainsi de suite. Bien sûr, ça serait moins cher qu'une organisation complète. Les gens envisagent déjà d'organiser des matchs de football à huis clos."

Lire aussi :

Selvatico Estense n'a cependant pas encore discuté avec la Formule 1, le protocole d'une telle organisation devant également passer par l'Automobile Club d'Italie (ACI). Concernant les dates, le président se dit ouvert à toutes les options, mais suggère l'idée d'une course qui se tiendrait à une semaine d'intervalle avec le GP d'Italie à Monza, qui est toujours programmé le 6 septembre. Le GP de Belgique est lui aussi toujours prévu le 30 août, mais l'interdiction des événements publics courant jusqu'au 1er septembre rend cette échéance très hypothétique. Une date encore plus tardive resterait de l'ordre du possible pour Imola, ce qui pourrait s'avérer utile à la F1 si jamais l'organisation de courses hors Europe se compliquait à partir de la mi-septembre.

"Peut-être qu'il pourrait être plus simple d'organiser une course back-to-back avec Monza, afin que les écuries économisent de l'argent ou du temps. Mais l'an passé, nous avions du beau temps en octobre, et également durant la première moitié de novembre. Donc nous ne redoutons pas les conditions climatiques. Je pense que les gens aimeraient revenir à Imola. C'est un rêve pour nous, mais nous rêvons toujours !"

Il est à noter que la manche de World Superbike d'Imola, prévue en mai, a été annulée il y a quelques jours.

Avec Adam Cooper 

Voir aussi :

Article suivant
Les plus jeunes pilotes de F1 : un record qui ne sera plus battu

Article précédent

Les plus jeunes pilotes de F1 : un record qui ne sera plus battu

Article suivant

L'Alfa Romeo 158, une première gagnante imbattable en F1

L'Alfa Romeo 158, une première gagnante imbattable en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Imola
Auteur Fabien Gaillard