Imola, le retour d'un circuit historique qui veut convaincre

L'emblématique circuit d'Imola retrouvera la Formule 1 à l'automne prochain et espère prouver qu'il a sa place au calendrier pour les années à venir.

Imola, le retour d'un circuit historique qui veut convaincre

Depuis vendredi, le circuit d'Imola est officiellement de retour au calendrier de la F1. Crise du coronavirus oblige, la discipline s'est tournée vers des alternatives et vers des pistes européennes qui ne figuraient pas au menu initialement. Pour l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari, il s'agira de renouer avec un glorieux passé le 1er novembre prochain, après 14 ans de sevrage. Dès le mois de février et l'annonce du report du Grand Prix de Chine en raison du COVID-19, Imola s'était positionné. Sa ténacité a fini par payer et le tracé organisera le Grand Prix d'Émilie-Romagne cet automne, sur deux jours. Le format précis reste à définir, mais il s'agira là aussi d'une première.

"Nous cherchons à atteindre cet objectif depuis de nombreuses années", explique à Motorsport.com Uberto Selvatico Estense, patron du circuit. "Nous discutions avec les dirigeants de la F1 depuis longtemps, et nous avons désormais atteint l'objectif que nous visions. Je crois que notre héritage est important, nous sommes si célèbres en F1 que cette opportunité s'est concrétisée non seulement en raison du Covid mais aussi parce que la F1 doit renouer avec les circuits historiques, revenir à la véritable passion des fans."

Lire aussi :

Le public est justement une donnée importante, bien qu'incertaine. Si les Grands Prix de l'été se déroulent actuellement à huis clos, l'espoir de voir la situation s'améliorer dans les mois à venir demeure. On sait que le Grand Prix de Russie, fin septembre, se fera en présence de spectateurs, et à Imola, on espère qu'il en sera de même un mois plus tard.

"Vendredi, notre ministre de la Santé a annoncé qu'ils rouvriront la possibilité pour les spectateurs d'assister à des événements probablement après septembre", indique Selvatico Estense. "Nous croisons donc les doigts et nous espérons que les tribunes seront ouvertes aux spectateurs, mais rien n'est fait. Tout change chaque jour, donc c'est très difficile de faire une prévision. Notre volonté est évidemment d'essayer d'ouvrir, mais qui sait ? L'année dernière à cette période, la météo n'était pas si mauvaise. Je pense que c'est faisable. Naturellement, en Italie à cette période ce n'est pas comme en été, mais je pense que ce sera attractif pour les gens s'il y a la possibilité d'avoir des spectateurs."

Labellisé Grade 1 par la FIA, ce qui est absolument nécessaire pour accueillir un Grand Prix de Formule 1, le circuit d'Imola a reçu en milieu de semaine la visite de Michael Masi, directeur de course. Celui-ci a également inspecté le Mugello, alors que l'Italie s'apprête ainsi à organiser pas moins de trois courses en deux mois, avec également Monza début septembre.

"Michael Masi est venu à Imola pour l'inspection, et il a vraiment été surpris", révèle Selvatico Estense. "Nous avons reçu ses compliments, et ça nous rend naturellement très fiers. Nous n'avions rien à modifier. Nous devons améliorer quelques détails, mais rien de très important. Nous n'avons pas à modifier de vibreurs ou de zones de dégagement. Nous avons juste fait des changements il y a quelques mois dans la zone de dégagement après la chicane Villeneuve, où Roland Ratzenberger s'était accidenté. Nous avons modifié la forme de cette zone de dégagement et nous les avons agrandies dans certaines autres portions du circuit, ce qui satisfait la FIA."

Imola a réussi son premier pari, mais l'étape d'après constituera elle aussi un défi d'envergure : convaincre et démontrer que le tracé aura sa place au calendrier à l'avenir, dans des circonstances plus normales. "Nous essayons de postuler auprès de la F1 pour l'année prochaine, mais tout est à discuter après la course, je pense", conclut Selvatico Estense. "Notre volonté est très claire, nous sommes menés par notre passion."

Propos recueillis par Adam Cooper  

partages
commentaires
Le Nürburgring, Portimão et Imola ont leur Grand Prix !

Article précédent

Le Nürburgring, Portimão et Imola ont leur Grand Prix !

Article suivant

Russell toujours dans les "plans à long terme" de Mercedes

Russell toujours dans les "plans à long terme" de Mercedes
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021