Racing Point : Impossible de dire quand la F1 va reprendre

Pour le directeur de Racing Point, Otmar Szafnauer, il ne peut y avoir aucune certitude concernant le moment où la Formule 1 pourra démarrer sa saison en raison de la pandémie de COVID-19.

Racing Point : Impossible de dire quand la F1 va reprendre

Les huit premières épreuves programmées au calendrier F1 2020 ont d'ores et déjà été reportées ou annulées en raison de la pandémie de COVID-19 qui touche le monde depuis plusieurs mois et sévit particulièrement en Europe et en Amérique du Nord à l'heure d'écrire ces lignes. La situation est telle que les dix équipes ont unanimement décidé d'avancer la fermeture des usines, normalement prévue en août, aux mois de mars et avril, cela correspondant en plus souvent à des restrictions gouvernementales sur les déplacements et à des mesures plus ou moins générales de confinement.

Même si les responsables de la Formule 1 espèrent encore que 15 à 18 Grands Prix seront disputés cette année, en débutant à l'été, le team principal de Racing Point, Otmar Szafnauer, rappelle qu'il n'y a aucune certitude quant au moment de la reprise. "C'est une situation sans précédent, qui change du jour au lendemain. À l'heure qu'il est, nous ne pouvons tout simplement pas dire avec la moindre certitude quand les choses reviendront à la normale. Il y a énormément de facteurs que nous ne contrôlons pas."

Lire aussi :

Devant la situation mondiale et le retard pris par la saison 2020, la Formule 1 a décidé de repousser l'entrée en vigueur de la réglementation 2021 à 2022, avec le maintien des règles techniques et des châssis prévus pour la campagne 2020 jusqu'à la fin de l'année prochaine. Une décision logique pour Racing Point selon Szafnauer. "Une autre décision prise entre les équipes et la FIA a été de retarder l'introduction de la nouvelle réglementation jusqu'en 2022. En termes de logistique et de coûts, cela fait totalement sens."

"Bien sûr, cela ne veut pas dire que l'on pourra se permettre d'être relax au moment où nous nous remettrons au travail. Quand nous reprendrons enfin la piste, il faudra être en position de nous battre, qu'importe les règles. Il y a encore beaucoup de travail qui nous attend et nous serons prêts à nous en occuper quand l'heure sera venue."

Racing Point a démarré sa période de fermeture des usines ce mercredi 25 mars, ce qui veut dire que la reprise du travail est prévue le 16 avril. Mais Szafnauer explique que l'écurie s'est arrangée pour permettre aux gens qui le pourront de télétravailler. "Nous avons également travaillé très dur lors des dernières semaines pour permettre à tout le personnel qui peut travailler à domicile d'avoir l'équipement dont il a besoin."

"Notre première préoccupation dans un moment comme celui-ci est le bien-être physique et mental de nos collègues, de leur famille et de leurs amis. Tout le monde est revenu à la maison en Grande-Bretagne et s'ajuste à cette nouvelle réalité, mais ce n'est clairement pas simple pour tous. Nous sommes évidemment déçus de ne pas pouvoir rouler dans un avenir proche, mais en fin de compte nous comprenons tous l'importance de la situation. Les défis auxquels le monde fait face ne ressemblent à rien de ce que j'ai connu au cours de ma vie et transcendent clairement le sport, donc les décisions qui ont été prises sont les bonnes."

partages
commentaires
C'était un 27 mars : Pirelli, le DRS... et Petrov !

Article précédent

C'était un 27 mars : Pirelli, le DRS... et Petrov !

Article suivant

F1 TV joue les prolongations face au début de saison repoussé

F1 TV joue les prolongations face au début de saison repoussé
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021