Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Accrochages délibérés ? Vettel juge "stupides" les accusations de Mercedes

partages
commentaires
Accrochages délibérés ? Vettel juge "stupides" les accusations de Mercedes
Par :
8 juil. 2018 à 16:25

L'accrochage survenu entre Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne a-t-il mis le feu aux poudres entre Ferrari et Mercedes ?

Sebastian Vettel, Ferrari et Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 fêtent leur résultat avec le champagne sur le podium
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari fête sa victoire dans le parc fermé
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari SF71H arrive dans le parc fermé
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari sur le podium avec son trophée
Sebastian Vettel, Ferrari et Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1, en conférence de presse
La voiture de sécurité devant le peloton mené par Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 dans le parc fermé
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, fête sa victoire dans le parc fermé
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1, Sebastian Vettel, Ferrari et Kimi Raikkonen, Ferrari sur le podium

Si le pilote finlandais a assumé sa part de responsabilité en reconnaissant son erreur, après avoir également été pénalisé de dix secondes par les commissaires pendant le Grand Prix, la réaction de Toto Wolff n'est pas vraiment allée dans le sens de l'apaisement.

Deux semaines après un accrochage au premier virage entre Sebastian Vettel et Valtteri Bottas lors du Grand Prix de France, le directeur de Mercedes a tenu des propos ambigus au micro de Sky Sports, quelques minutes après l'arrivée à Silverstone : "C'est un incident de course malheureux. Au Castellet, nous nous sommes déjà fait sortir, c'est la deuxième fois, cela nous coûte beaucoup de points au championnat. Comme le dit James Allison [directeur technique], c'est soit délibéré, soit de l'incompétence, à nous de choisir." 

Un commentaire qui n'a pas tardé à revenir aux oreilles des pilotes Ferrari, surpris par une telle suspicion : "Pourquoi ? Des choses peuvent arriver. C'est plutôt stupide de penser que quoi que ce soit est délibéré", s'étonne Vettel. 

"Moi en tout cas, j'aurais du mal à être aussi précis pour sortir quelqu'un", poursuit le vainqueur du jour. "En France, j'ai perdu mon aileron, donc j'ai bousillé ma course. Je pense que c'est facile d'attaquer et de faire un excellent dépassement, et facile aussi d'avoir un accident. J'ai vu ça brièvement seulement [l'accrochage Räikkönen-Hamilton], mais je ne pense pas qu'il y ait une intention, et je trouve même ça un peu inutile d'aller jusque-là."

Les deux incidents font d'autant plus parler que les sanctions appliquées par les commissaires n'ont pas été les mêmes dans les deux cas : Vettel avait écopé d'une pénalité de cinq secondes au Paul Ricard, et Kimi Räikkönen a été puni de dix secondes ce dimanche.

Moins tranchant que Wolff, mais particulièrement déçu par la tournure des événements devant son public, Lewis Hamilton a toutefois évoqué avec ironie des "tactiques intéressantes" de la part de Ferrari. "Tout ce que je dirais, c'est qu'il y a maintenant eu deux courses où une Ferrari a sorti une Mercedes. Une pénalité de cinq secondes, une de dix secondes ici… au final, ça gâche la course. Il y a beaucoup de points que Valtteri et moi avons perdu dans ces deux scénarios."

"Nous devons essayer de mieux nous positionner, afin de ne pas nous exposer aux voitures rouges, car qui sait ce qui va se passer à nouveau ? Nous devons travailler dur et essayer de verrouiller la première ligne afin de nous assurer d'être devant eux."

Article suivant
Ocon devant Pérez au championnat, une première !

Article précédent

Ocon devant Pérez au championnat, une première !

Article suivant

Grosjean ne digère pas l'accrochage avec Magnussen

Grosjean ne digère pas l'accrochage avec Magnussen
Charger les commentaires