Indianapolis 2005 - Une grille à 6 autos, sans Michelin

La semaine dernière à Silverstone, quatre pilotes ont eu la désagréable surprise de voir leur pneu arrière gauche éclater en pleine course

La semaine dernière à Silverstone, quatre pilotes ont eu la désagréable surprise de voir leur pneu arrière gauche éclater en pleine course. Heureusement, aucun pilote n'a été blessé, mais ce spectacle hors du commun nous replonge huit ans en arrière, au Grand Prix d'Indianapolis 2005.

Suite aux accidents de Ralf Schumacher (Toyota) et Ricciardo Zonta (Toyota) survenus en essais libres, le manufacturier Michelin recommande à ses pilotes de ne pas prendre le départ du Grand Prix d'Indianapolis 2005. Les deux pilotes Toyota ont en effet été victimes d'une crevaison inexpliquée et sont sortis de la piste avec violence. Michelin, étant incapable de garantir que ses pneus pourront tenir durant la course, demande aux écuries de ne pas prendre le départ de la 9e course de la saison...

Malgré les propositions faites par Charlie Whiting et la FIA (passage à une vitesse moindre, changement de type de gomme, placer un chicane de plots dans le virage n°13), aucun accord n'a été trouvé.

Le dimanche à l'issue du tour de chauffe, les 14 pilotes équipés de pneus Michelin reçoivent l'ordre de leur équipe de rentrer dans leur box au lieu de se mettre en grille. Les Américains venus assister à la course sont furieux : seules les 6 voitures équipées de pneus Bridgestone ont pris place sur la grille (Ferrari, Jordan et Minardi). Le départ est néanmoins donné, Michael Schumacher (Ferrari) s'impose devant Rubens Barrichello (Ferrari) et Tiago Monteiro (Jordan).

Présent à Indianapolis en 2005, Mark Webber estime que si les incidents rencontrés à Silverstone étaient survenus en essais libres, la F1 aurait sans doute vécu un Indianapolis bis.

A Indy, on a eu de la chance que les problèmes surviennent en essais”, se rappelle l'Australien. “Les pneus crevaient à très grande vitesse dans un virage dangereux, donc la course n’a pas pu se dérouler pour les voitures équipées de Michelin.

Si nous avions rencontré les problèmes de Silverstone vendredi, la course n'aurait probablement pas eu lieu”, conclut Webber.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ralf Schumacher , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Mark Webber , Tiago Monteiro
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités