Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les secrets de la suspension arrière Mercedes dévoilés

partages
commentaires
Les secrets de la suspension arrière Mercedes dévoilés
Par :
Co-auteur: Jake Boxall-Legge
7 juin 2019 à 12:40

Mercedes n’a jamais caché que c’est dans les virages lents que sa W10 avait réellement progressé. Et sa suspension arrière, inédite, n'y est probablement pas étrangère. Motorsport.com en a percé le mystère, grâce à Giorgio Piola.

Se confiant à des journalistes jeudi dans le paddock du circuit Gilles Villeneuve, à Montréal, Valtteri Bottas a admis que la facilité à faire pivoter la voiture dans les virages lents avait nettement amélioré les performances de la W10 et donné pleinement confiance à ses pilotes.

"Il semble qu’elle pivote beaucoup mieux maintenant", a révélé Bottas. "C’est nettement mieux que ça ne l’était l’an dernier ou l'année d’avant. Nous n’étions pas très rapides dans les virages lents, mais nous avons bien progressé et le train avant de la voiture est nettement plus efficace dans les entrées de virage. On peut maintenant freiner un peu plus tard et se fier au grip du train avant pour faire pivoter la voiture. Comparé à l’an dernier, on sent qu’on peut mener la voiture là où on veut qu’elle aille. C’est clairement un bon feeling."

Lire aussi :

La solution retenue pour en arriver à une telle progression repose sur une modification de la suspension avant de la W10, qui se distingue par un double support inédit. Avoir raccourci le poussoir permet au nez de la voiture de s’abaisser un peu plus par rapport à la suspension quand l’angle de braquage est très prononcé. Ceci aide la performance aérodynamique de la voiture et permet de mieux charger les pneus avant.

Néanmoins, cette modification apportée à la suspension avant de la Mercedes n’explique peut-être pas tout. En effet, Giorgio Piola a bien examiné le train arrière de la W10, et son dessin exclusif montre un autre changement radical. Mercedes a introduit une suspension arrière multi-bras qui ressemble fortement à la suspension avant inaugurée par Red Bull Racing cette saison.

L’illustration technique de Piola montre la suspension arrière vue de dessous : [1] représente le bras avant du triangle inférieur et [2] est le bras avant du triangle supérieur. Le point de fixation est couvert par la liaison du basculeur avant et on retrouve le tirant de la suspension en [3].

Les détails les plus intéressants se retrouvent toutefois à l’arrière. En [4], on constate que le recouvrement du triangle s’allonge jusqu’à l’arbre de transmission. Le corps principal du triangle est en [5] et le corps en fibre de carbone présente une fente, car il s’étire plus loin vers l'extérieur afin de faire travailler plus fort les flux d'air à cet endroit.

Ce design procure non seulement des gains mécaniques afin de mieux gérer la température des pneus (ce que Mercedes a un peu de mal à contrôler cette saison), mais aussi des gains aérodynamiques. Les bras de suspension sont conçus de telle façon qu'ils génèrent un écoulement d’air mieux adapté à l'optimisation du rendement du diffuseur arrière. Ceci permet une augmentation de l’effet de succion sans accroître la traînée.

Selon le Règlement Technique, il n'est permis d'utiliser que six éléments de suspension par porte-moyeu de roue. Un triangle traditionnel en compte deux. Ainsi, Mercedes semble avoir habilement utilisé la biellette de pincement de roue (qui maintient la position horizontale de la roue arrière et contrôle son pincement) dans la géométrie du triangle de la suspension arrière.

Bottas estime qu'il serait faux de prétendre que la progression de Mercedes cette année est principalement due à sa meilleure forme dans les virages lents. Le Finlandais affirme que Mercedes a aussi effectué des progrès aérodynamiques. "Je ne peux pas dire qu'il y a un progrès plus important qu’un autre par rapport à la voiture de l'an dernier. Je pense plutôt que c'est un tout. L’aérodynamique joue encore un rôle crucial. Nous sommes peut-être un peu plus lents que les Ferrari dans les lignes droites, mais nous disposons d’un peu plus d’appui et nous espérons être plus rapides qu'elles dans tous les virages."

Un capot moteur retiré sur la Mercedes W10
Article suivant
Rich Energy demande à Haas de supprimer son logo au Canada

Article précédent

Rich Energy demande à Haas de supprimer son logo au Canada

Article suivant

Rôles clarifiés chez Ferrari : qui fait quoi à la Scuderia ?

Rôles clarifiés chez Ferrari : qui fait quoi à la Scuderia ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Giorgio Piola
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu