Ineos pourrait racheter des parts de l'écurie Mercedes

Partenaire de Mercedes, Ineos serait pressenti pour devenir actionnaire de l'écurie mais un rachat complet paraît peu probable.

Ineos pourrait racheter des parts de l'écurie Mercedes

C'est Eddie Jordan qui a alimenté la rumeur quant à ce scénario en donnant une interview au Mail on Sunday, dans laquelle il laisse entendre qu'Ineos serait en passe de racheter l'écurie Mercedes pour 755 millions d'euros. "L'équipe va être reprise par Sir Jim Ratcliffe et Ineos", affirme même l'ancien patron d'écurie. "Le nom d'Ineos figure déjà sur la voiture et il y a aussi ce partenariat technologique, donc c'est une belle sortie pour Mercedes. L'écurie s'appellera Ineos mais elle sera toujours exploitée par l'usine de Brackley, et Mercedes conservera 30% des parts. Elle ne s'appellera plus Mercedes et Toto Wolff, son directeur, ne sera plus à sa tête."

Un tel scénario apparaît toutefois improbable pour Mercedes, qui a rappelé fermement ces derniers mois son engagement en Formule 1 pour les années à venir avec son écurie d'usine. En revanche, on ne peut pas exclure de voir Ineos accroître son investissement dans l'écurie en acquérant des parts, après être devenu un sponsor majeur et un partenaire technique en début d'année.

Lire aussi :

Mercedes doit encore décider ce qu'il adviendra des 10% de parts qui étaient détenus par Niki Lauda, et ce sont celles-ci qu'Ineos pourrait racheter pour augmenter son implication. Par ailleurs, il n'est pas impossible que Mercedes (qui déteint 60% des parts de l'écurie) ou Wolff (qui détient 30%) en vendent une partie. Mercedes a refusé de commenter ces possibilités. "Vous comprenez sûrement que nous ne commentons pas les rumeurs", a fait savoir un porte-parole.

En ce qui concerne Wolff, une annonce est attendue prochainement pour confirmer son passage à un nouveau rôle, lui qui souhaite prendre un peu de recul par rapport à ses responsabilités de directeur d'équipe. La semaine dernière, l'Autrichien n'a pas caché que le poids des années passées dans ses fonctions commençait à se faire sentir.

"C'est juste que ces huit années en tant que directeur d'équipe ont fait des ravages, et c'est un sujet auquel je réfléchis", avait-il fait savoir. "Il est important de prendre la bonne décision pour ma famille et pour moi-même, mais je peux vous assurer que je serai impliqué dans cette équipe d'une manière ou d'une autre."

Partenaire majeur de Mercedes aux côtés de Petronas, Ineos possède un portfolio de plus en plus impressionnant qui comprend également une équipe cycliste engagée sur le Tour de France, ou encore le club de football de l'OGC Nice.

partages
commentaires
Ticket d'entrée à 200 M$ : le gage de sérieux d'une nouvelle équipe ?

Article précédent

Ticket d'entrée à 200 M$ : le gage de sérieux d'une nouvelle équipe ?

Article suivant

Grilles inversées : "La F1 n'est pas une télé-réalité", critique Wolff

Grilles inversées : "La F1 n'est pas une télé-réalité", critique Wolff
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021