Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
05 Heures
:
28 Minutes
:
34 Secondes
04 sept.
EL1 dans
27 jours
11 sept.
Prochain événement dans
33 jours
25 sept.
EL1 dans
48 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
61 jours
23 oct.
Prochain événement dans
75 jours
31 oct.
Prochain événement dans
83 jours

L'innovante suspension avant de Red Bull

partages
commentaires
L'innovante suspension avant de Red Bull
Par :
29 avr. 2019 à 12:29

L’écurie Red Bull Racing innove cette saison en dotant sa RB15 d’une suspension avant faite de deux éléments séparés et indépendants, et non pas d’un triangle fait d’une seule pièce.

Les deux éléments, ou bras, forment un triangle, mais ils ne sont pas reliés ensemble. Ainsi, le bras situé le plus en avant de la voiture est plus costaud et est fixé au porte-moyeu au-dessus de l’autre bras.

Ce dessin exclusif (ci-dessus), réalisé par notre illustrateur technique Giorgio Piola, dévoile les détails de la suspension avant innovante de l'équipe Red Bull Racing.

Lire aussi :

Triangle supérieur de la Red Bull Racing RB14 de 2018

Triangle supérieur de la Red Bull Racing RB14 de 2018

Notre expert technique, l'ancien directeur technique des écuries Jordan, Stewart et Jaguar, Gary Anderson, a analysé ce développement.

"Il peut y avoir deux ou trois raisons à ce design", explique Anderson. "Premièrement, comme la jante de la roue est circulaire, elle doit avoir un certain dégagement à l’arrière. Pour avoir le rayon de braquage nécessaire dans les virages, il faut soit découper une petite partie du triangle afin de laisser de l’espace à la jante, ce qui enlève un peu de rigidité au freinage, soit abaisser le triangle supérieur complet, ce qui vous fera perdre de la rigidité en virage."

"Deuxièmement, il pourrait s'agir de ce que l'on appelle une suspension multi-bras, où tous les bras sont indépendants. Cela signifie qu'ils peuvent être boulonnés à chacun de leurs pivots pour obtenir l'effet mentionné ci-dessus."

"Troisième explication : cette suspension multi-bras peut être utilisée pour modifier l’angle de l’articulation principal de la roue, ce qui, en retour, changera l’angle de carrossage grâce à un braquage du volant variable. On peut obtenir cet effet en changeant la position des pivots sur le bord extérieur du bras supérieur. Ceci peut aussi procurer un peu de transfert de masses sur l’essieu avant avec le braquage du volant variable."

"Je pense que la troisième explication est la bonne", termine Anderson. "Selon moi, Red Bull réduit l’angle de carrossage lorsque le volant est en butée, ce qui accroît la surface de contact du pneu dans les virages lents. Cette solution offre aussi la chance d’accroître l’angle de braquage des roues avant sans avoir à découper une entaille dans le bord de fuite du bras arrière."

Suspension avant de la Red Bull Racing RB15

Suspension avant de la Red Bull Racing RB15

L'équipe Toyota F1 avait en son temps expérimenté un design multi-bras, mais seulement pour la suspension arrière.

Grosjean : "Nous devons nous poser et vraiment réfléchir"

Article précédent

Grosjean : "Nous devons nous poser et vraiment réfléchir"

Article suivant

McLaren a joué la sécurité avec Norris en fin de course

McLaren a joué la sécurité avec Norris en fin de course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen Boutique , Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Edd Straw