Interview de Vitaly Petrov, second pilote Renault

Tout fraichement promu second pilote Renault F1 Team, Vitaly Petrov livre ses impressions à travers une interview communiquée par sa nouvelle écurie

Tout fraichement promu second pilote Renault F1 Team, Vitaly Petrov livre ses impressions à travers une interview communiquée par sa nouvelle écurie.

Vitaly, votre titularisation en tant que pilote officiel du Renault F1 Team vient d’être annoncée. Vous devez être heureux?


Oui, tout à fait! Pour moi, l’hiver a été long surtout lorsque je voyais les autres pilotes signer leur contrat les uns après les autres. Néanmoins, j’ai toujours su qu’un jour ce serait mon tour et, aujourd’hui, grâce au Renault F1 Team, c’est une réalité. Lorsque je pilotais en Formula Renault 2.0 en 2003, je n’aurais jamais imaginé qu’un jour j’allais piloter pour Renault F1. Mon rêve se réalise aujourd’hui. Je suis à présent impatient de me glisser dans le baquet pour faire mon tout premier tour de piste au volant d’une Formule Un. Ce sera fantastique.

Avez-vous hâte de travailler avec Robert Kubica? Le connaissez-vous déjà ?


Cela fait deux ans que je suis les progrès de Robert en Formule Un et c’est quelqu’un de très bien. Nous sommes tous les deux d’Europe de l’Est, nous aimons les rallyes et les courses sur glace, alors pour moi, il est proche d’être le parfait coéquipier ! Cela fait quatre ans qu’il est en Formule Un et il a remporté une course alors je suis certain que je vais pouvoir beaucoup apprendre à son contact. Je sais aussi que Robert était enthousiaste à l’idée que je rejoigne l’équipe et je le remercie pour son support.

De quelle manière allez-vous préparer cette saison – physiquement et mentalement?


La préparation physique est beaucoup plus facile pour moi car mon régime de fitness fait partie de mon programme d’entraînement quotidien et je me sens déjà prêt. Je ne pense pas rencontrer de problèmes majeurs de ce côté-là. Il me faudra peut-être travailler les muscles du cou et c’est quelque chose que je peux faire avec l’entraineur chez Renault F1. La préparation mentale est un challenge plus grand, en revanche. Il me faut déjà un peu de temps pour bien réaliser que je suis pilote en Formule Un et que je serai sur la grille de départ à Bahreïn bientôt ! Je suis aussi le premier pilote russe en Formule Un, alors les attentes et l’intérêt porté sur ce fait seront très grands. Je vais essayer de ne pas trop y penser et j’ai assez de temps pour me préparer pour le premier Grand Prix de la saison. Les quatre semaines à venir, avec les séances d’essais, vont être très importantes. Elles me permettront également d’apprendre à connaitre l’équipe et de travailler avec elle en étroite collaboration pour être prêt le jour J.

Qu’est ce qui vous réjouit le plus cette année?


J’ai hâte de courir sur piste humide et sur les circuits urbains. Comme j’ai débuté ma carrière de pilote en Russie, en rallye sprint et courses sur glace, je suis à l’aise sur les surfaces glissantes. J’ai aussi remporté ma première victoire en GP2 sur une piste mouillée, à Valence, alors que j’avais débuté la course en pneus slicks sur piste humide. Bien sûr, il me faut à présent piloter dans ces conditions au volant d’une F1 …

Quels sont vos objectifs pour la saison à venir?


Je veux apprendre le plus possible de cette grande équipe et de Robert cette année. Je suis très fier de faire partie du Renault F1 Team et j’ai bien l’intention de faire de mon mieux. Ce n’est que lorsque les essais seront engagés que nous pourrons juger de la compétitivité de la R30 par rapport à nos concurrents ; il est donc encore un peu trop tôt pour parler d’objectifs. Ce que je peux d’ores et déjà vous dire, c’est que je veux être aussi proche de Robert que possible et j’espère être en mesure d’entrer dans les points de manière régulière.

[Communiqué de Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica , Vitaly Petrov
Type d'article Actualités