Interview exclusive avec Jacky Eeckelaert de HRT

Jacky Eeckelaert, coordinateur technique chez HRT, a accordé une interview exclusive à ToileF1

Jacky Eeckelaert, coordinateur technique chez HRT, a accordé une interview exclusive à ToileF1.com dans laquelle il revient sur la première saison de l’équipe espagnole en Formule 1.

Il y fait un premier bilan de l’année disputée, des lacunes de la monoplace actuelle, ainsi que de leurs objectifs pour cette fin de championnat avec une dixième place chez les constructeurs qui reste envisageable.

L’ingénieur belge revient également sur les discussions avec Toyota et les rumeurs liant HRT à Epsilon Euskadi, ainsi que sur la nouvelle réglementation moteur prévue pour 2013 et les espoirs d’avoir un pilote belge en Formule 1.




Comment trouvez-vous la saison de HRT jusqu’à présent ? Après des problèmes de fiabilité récurrents en début de championnat, les choses semblent aller mieux maintenant.

"En effet, comme les voitures n’ont pas fait un seul tour de circuit avant le premier Grand Prix de la saison à Bahreïn, on a dû résoudre tous les problèmes de fiabilité pendant les week-ends de Grand Prix. Cela a causé plusieurs nuits blanches pendant les cinq premières courses. Depuis lors, les voitures ont atteint un niveau de fiabilité ‘normal’. L’équipe est également bien rodée maintenant."

Au début de la saison, Geoff Willis avait déclaré que votre monoplace ne correspondait pas aux standards de la Formule 1. Quel est le plus gros point faible de cette voiture ?

"Le châssis manque beaucoup d’appuis aérodynamiques, car le projet a démarré trop tard et le budget de développement est très restreint."

Quel est justement l’apport de Geoff Willis dans l’équipe ?

"Geoff apporte son expérience au niveau de la conception d’une monoplace de Formule 1. Comme la collaboration avec Dallara s’est terminée après la livraison des voitures, il fallait mettre au point un bureau d’études et un réseau de sous-traitants pour produire les nouvelles pièces."

En quoi Bruno Senna a-t-il progressé depuis le début de la saison et que doit-il encore faire pour être meilleur ?

"Vu l’absence totale d’essais avant le premier Grand Prix, Bruno a progressé en cours de saison pour extraire le maximum de la voiture. Il est arrivé maintenant à un très bon niveau, mais en travaillant on apprend et on s’améliore toujours."

Pensez-vous que la 10ème place du championnat est envisageable pour HRT en cette fin de saison ?

"Pour l’instant, on est 11ème au championnat derrière Lotus. Il nous faut une 12ème place à l’arrivée d’un Grand Prix pour dépasser Lotus au classement des constructeurs. En performance pure, on ne peut pas les battre pour l’instant, mais en fiabilité on s’est montré les meilleurs, donc j’y crois."

Quelle est la situation pour 2011 ? On a beaucoup parlé d'un possible accord avec Toyota ou d'une "fusion" avec Epsilon Euskadi.

"Question délicate à répondre. Il est vrai qu’il y a eu des contacts avec Toyota, mais je ne pense pas que cela va se concrétiser pour 2011. D’une fusion avec Epsilon Euskadi, je ne suis pas au courant du tout."

Pour 2013, la Formule 1 va connaître un nouveau bouleversement au niveau de son règlement technique. On parle beaucoup d'un 4 cylindres et du possible retour de l'effet de sol. Ferrari de son côté souhaiterait un V6. Quels seraient les avantages et inconvénients des deux propositions ? Et laquelle vous semble la plus bénéfique pour la Formule 1 ?

"Le 4 cylindres en ligne, configuration que l’on trouve sur la majorité des voitures de série, est moins adapté que la configuration en ‘V’ pour une Formule 1. La raison principale est que le moteur est porteur, donc il fait partie du châssis, dans une Formule 1."

"La configuration en ’V’ est plus rigide en torsion et en flexion dans le plan horizontal que le 4 cylindres en ligne. Pour ce dernier, il faudrait certainement prévoir des structures additionnelles pour rigidifier au niveau du haut et du bas du moteur, comme c’est le cas en F3."

N’est-ce pas contraire à l’esprit de compétition de la Formule 1 de vouloir encore augmenter la longévité des moteurs ? On parle d’une possible limitation à cinq voire quatre moteurs par pilote par saison à compter de 2013, ce qui inquiète beaucoup Ferrari d’ailleurs.

"Cela va certainement à l’encontre de la performance pure et ultime. Par contre, j’ai connu l’époque où l’on utilisait une dizaine de moteurs, en ce compris les moteurs utilisés lors des qualifications et en essais libres, par week-end de Grand Prix. Cela était seulement possible avec les budgets quasiment illimités des constructeurs automobiles."

"C’était l’autre extrémité… mais les temps ont changé, les budgets ont diminué, il faut donc faire avec. Par contre, quatre ou cinq moteurs par saison me paraît vraiment très peu si l’on veut extraire 650 chevaux d’un 1.600 cc. Le développement de fiabilité extrême pourrait faire augmenter le budget moteur de nouveau. Il y a certainement un bon compromis à trouver."

Finalement, pensez-vous qu’il est – de manière réaliste – envisageable de voir un pilote belge en Formule 1 à l’avenir ? Jérôme d’Ambrosio est à deux doigts de décrocher un volant de titulaire chez Virgin en 2011, alors que Bertrand Baguette fait plutôt un excellent travail en IndyCar compte tenu de la voiture dont il dispose.

"Ce n’est pas du tout impossible, mais ce n’est pas non plus évident. Jérôme fait une bonne fin de saison en GP2, ce qui est important car la mémoire des gens est ‘courte’ en Formule 1. En plus, il a la confiance de Gérard Lopez, propriétaire majoritaire de l’équipe Renault, qui a les moyens de le faire entrer en Formule 1."

"Aussi bien Jérôme que Bertrand sont assez rapides pour se faire une place en Formule 1, mais l’opportunité doit se présenter. Bertrand commence également à faire des résultats plutôt ‘très bons’ vu les moyens de son écurie. Par contre, cette série américaine est moins suivie par la Formule 1 que le GP2 pour des raisons évidentes."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Geoff Willis , Bruno Senna , Bertrand Baguette , Gerard Lopez
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités