Isolement, voyage, test : Hamilton encore loin d'Abu Dhabi

Conditionnée par de nombreux obstacles encore à franchir, la participation de Lewis Hamilton au Grand Prix d'Abu Dhabi est loin d'être acquise.

Isolement, voyage, test : Hamilton encore loin d'Abu Dhabi

Testé positif au COVID-19 la semaine dernière, Lewis Hamilton ignore encore s'il pourra participer au Grand Prix d'Abu Dhabi en fin de semaine. Forfait pour la deuxième course à Sakhir, le septuple Champion du monde doit remplir un certain nombre de conditions s'il veut reprendre le volant de sa Mercedes dans quelques jours, à commencer bien entendu par le fait d'être guéri.

À l'heure actuelle, Hamilton est à l'isolement à Bahreïn depuis sept jours, sur les dix qu'il doit respecter. Cette situation pourrait poser problème, car Abu Dhabi applique des restrictions draconiennes pour lutter contre la pandémie de COVID-19, avec notamment une quarantaine de 14 jours imposée à tous les nouveaux arrivants. Sur ce point, une exception a été faite pour la F1, sous conditions : l'intégralité du paddock doit voyager ce lundi, sous haute surveillance, avant d'entrer dans une "biosphère" très réglementée autour du circuit et des hôtels environnants.

Lire aussi :

Pour Hamilton, être guéri puis sortir de quarantaine est une chose, car il pourrait ensuite rejoindre Abu Dhabi via un jet privé, mais il lui faudrait toutefois obtenir une dérogation des autorités locales. "Si Lewis est rétabli, qu'il se sent mieux chaque jour et qu'il est considéré comme libéré du COVID, testé négatif, alors il sera dans la voiture", assure Toto Wolff, directeur de Mercedes.

Directeur de course de la FIA, Michael Masi apporte des précisions sur cette situation complexe et souligne que les autorités de Bahreïn et d'Abu Dhabi auront le dernier mot. "L'essentiel dans tout ça a toujours été de se conformer aux lois et aux règles des gouvernements respectifs", rappelle-t-il. "C'est donc surtout une décision des autorités de santé à Bahreïn, pour déterminer si Lewis est en forme et dans les clous par rapport à leurs règles, puis des autorités d'Abu Dhabi selon leurs propres critères. Il y a donc deux gouvernements qui doivent déterminer les conditions. S'il est en conformité avec les critères des deux gouvernements, puis avec les protocoles FIA en présentant un test négatif avant d'entrer dans le paddock, il n'y a aucun problème de notre point de vue."

Théoriquement, Hamilton doit être arrivé à Abu Dhabi samedi soir au plus tard pour participer à la séance de qualifications puis au Grand Prix le lendemain. "Avec la réglementation actuelle, similaire à celle utilisée au Nürburgring, tant que le pilote participe à une séance d'essais libres ou de qualifications, il est autorisé à courir", précise Michael Masi. "Donc techniquement, un pilote doit remplir l'un de ces critères."

Cependant, Mercedes et Williams doivent savoir le plus tôt possible si Hamilton sera en mesure de voyager, pour décider d'ici vendredi dans laquelle des deux écuries devra courir George Russell, afin d'éviter un changement de baquet au beau milieu du week-end. Si la probabilité la plus forte devenait celle d'une absence du Champion du monde uniquement vendredi, Mercedes pourrait aussi décider de faire rouler Stoffel Vandoorne en essais libres, en attendant le retour de son pilote, afin de ne pas perturber le week-end de Russell chez Williams.

partages
commentaires
Autocritique, Stroll estime avoir gâché une chance de victoire
Article précédent

Autocritique, Stroll estime avoir gâché une chance de victoire

Article suivant

À Enstone, le meilleur score depuis 2013 mais toujours la 5e place

À Enstone, le meilleur score depuis 2013 mais toujours la 5e place
Charger les commentaires
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021