Japon, un rendez-vous souvent décisif (3/3)

Intégré au calendrier de Formule 1 en 1976, le Grand Prix du Japon a souvent été décisif dans la quête du titre pilote puisque toujours disputé en fin de saison

Intégré au calendrier de Formule 1 en 1976, le Grand Prix du Japon a souvent été décisif dans la quête du titre pilote puisque toujours disputé en fin de saison.

Durant trois jours, ToileF1.com reviendra sur ce rendez-vous incontournable, souvent théâtre des plus inattendus retournements de situation. Un temps disputé à Fuji (sous l’influence de Toyota), c’est essentiellement sur le tracé de Suzuka que les pilotes ont eu à en découdre. Retour sur 36 ans d’histoire.

2003 : En lutte avec Kimi Räikkönen pour l'obtention du titre de champion du monde, Michael Schumacher arrache le point de la huitième place et s'adjuge un sixième titre mondial, ce malgré la belle seconde place du pilote Finlandais à Suzuka, qui se voyait dans l'obligation de remporter la course pour décrocher la couronne.

2005 : Alors que Fernando Alonso est déjà assuré du titre pilote, le titre constructeur se dispute toujours entre Renault F1 et McLaren. Longtemps en tête du Grand Prix du Japon, Giancarlo Fisichella se fait dépasser par Kimi Räikkönen dans le dernier tour et offre à McLaren l'opportunité de revenir au classement constructeur. Une nouvelle victoire d'Alonso en Chine sept jours plus tard assure cependant le doublé pour Renault.

2006 : En tête du championnat avant d'arriver à Suzuka, avant-dernière manche de la saison, Michael Schumacher prend une sérieuse option pour le titre durant le Grand Prix du Japon. C'était sans compter sur une défaillance de son moteur qui offre une victoire des plus importantes à Fernando Alonso, qui s'offre un second sacre au Brésil en terminant second derrière Felipe Massa.

2011 : Avec 124 points d'avance sur Jenson Button, son plus proche rival, Sebastian Vettel n'a besoin que d'un petit point pour devenir champion du monde pour la seconde fois. Alors que le Grand Prix du Japon n'est que le 15ème des 19 rendez-vous de cette saison 2011, l'Allemand monte sur la troisième marche du podium et devient le plus jeune double champion du monde de l'histoire de la Formule 1. Vainqueur de la course, Jenson Button devra se contenter d'une place de dauphin, à finalement 122 points du pilote Red Bull.

En 2012, le titre ne se gagnera pas au Japon, mais il pourra assurément s'y perdre, et malgré que qu'il se retrouve de plus en plus en milieu de calendrier. Cette année, le Grand Prix du Japon sera suivi de cinq autres manches du championnat. Autant dire que la route est encore longue vers le sacre.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Jenson Button , Michael Schumacher , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Felipe Massa , Sebastian Vettel
Équipes McLaren
Type d'article Actualités