Japon, un rendez-vous souvent décisif (1/3)

Intégré au calendrier de Formule 1 en 1976, le Grand Prix du Japon a souvent été décisif dans la quête du titre pilote puisque toujours disputé en fin de saison

Intégré au calendrier de Formule 1 en 1976, le Grand Prix du Japon a souvent été décisif dans la quête du titre pilote puisque toujours disputé en fin de saison.

Durant trois jours, ToileF1.com reviendra sur ce rendez-vous incontournable, souvent théâtre des plus inattendus retournements de situation. Un temps disputé à Fuji (sous l'influence de Toyota), c'est essentiellement sur le tracé de Suzuka que les pilotes ont eu à en découdre. Retour sur 36 ans d'histoire.

1976 : Pour sa première apparition au calendrier, le Grand Prix du Japon à Fuji a la lourde tâche de définir le futur champion du monde. Niki Lauda et James Hunt peuvent tous deux prétendre au titre avant ce dernier Grand Prix de la saison 1976. En raison des conditions extrêmement difficiles (une pluie torrentielle), Lauda préfère renoncer et ne prend même pas le départ de la course. Alors que Mario Andretti remporte la course, James Hunt accroche la troisième place après une folle remontée due à une crevaison à quelques tours du but. Le Britannique est finalement sacré champion pour un point d'avance sur Lauda.

1987 : Après dix ans d'absence au calendrier (suite à un grave accident à Fuji en 1977, causant la mort de plusieurs personnes), la F1 est de retour au Japon, sur le circuit de Suzuka cette fois. Avant-dernière manche du championnat, la course peut être décisive pour le titre, qui se joue entre Nelson Piquet et Nigel Mansel. Malheureusement, ce dernier se blesse et est contraint à l'abandon, offrant le titre sur tapis vert au Brésilien avant même la dernière course de la saison.

1988 : Premier acte du duel Prost/Senna à Suzuka. Après avoir calé au départ, le Brésilien effectue une folle remontée, dépasse le Professeur et s'offre une victoire synonyme de titre mondial avant que le Grand Prix d'Australie ne soit disputé.

1989 : Alain Prost et Ayrton Senna sont une fois encore en lutte pour le titre. Avant ce rendez-vous, l'avantage est au Français. Durant la course, les deux hommes s'accrochent après une attaque lointaine de Senna et une manœuvre maladroite de Prost. Le champion 1988 parvient à reprendre la piste à défaut du Professeur. Le titre allait se jouer en Australie, mais c'était sans compter sur la disqualification de Senna. Le Brésilien est en effet disqualifié pour avoir coupé une chicane et le titre revient à Prost.

1990 : Sous un climat des plus tendus, Alain Prost et Ayrton Senna se dispute pour la troisième fois consécutive le titre au Japon. Si Prost ne termine pas dans les points, le titre est acquis pour Senna. Ce qui arriva dès le premier virage et l'accrochage entre les deux hommes après que Senna se fasse surprendre par Prost au départ.

Demain, nous reviendrons sur les Grands Prix du Japon des années 90.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mario Andretti , Niki Lauda , Alain Prost , Ayrton Senna , Nelson Piquet , James Hunt
Type d'article Actualités