John Watson critique les libertés de Lewis Hamilton

Lorsque Lewis Hamilton a quitté McLaren pour Mercedes, il n'était pas facile de comprendre ce choix sur le plan de la performance : peu d'observateurs auraient deviné que la W04 allait surpasser la MP4-28

Lorsque Lewis Hamilton a quitté McLaren pour Mercedes, il n'était pas facile de comprendre ce choix sur le plan de la performance : peu d'observateurs auraient deviné que la W04 allait surpasser la MP4-28.

Le pari du Champion du Monde 2008 s'expliquait en partie par son envie de liberté. McLaren était une équipe à l'image très sérieuse, voire aseptisée, alors que Mercedes était prête à bien des concessions pour s'octroyer les services du Britannique.

Roscoe, le chien de Hamilton, vient cependant de faire une arrivée remarquée dans les paddocks de F1, étant même dessiné sur le casque de son maître à Monaco, et sa présence n'est pas du goût de tout le monde.

Un chien n'est pas à sa place dans un paddock de F1”, affirme John Watson, vainqueur en Grand Prix dans les années 1970 et 1980, dans les colonnes du Daily Express. “D'abord, ce n'est pas bon pour lui. Le cadre est peut-être somptueux, mais pour un chien, un moteur qu'on met en marche, c'est comme un pétard ou une bombe qui explose”.

Cela montre simplement que Mercedes en fait trop pour satisfaire Lewis”, poursuit-il. “McLaren n'aurait vraiment jamais permis ça. Lewis voulait plus de liberté que chez McLaren, c'est ce qu'il a eu, mais cela peut aller trop loin aussi. Lewis doit décider de s'il veut être pilote de F1 ou star de hip-hop. Au final, il faut respecter le travail que l'on fait”.

Ces derniers temps, Hamilton s'est montré plutôt en retrait par rapport à Rosberg. Il a été devancé par l'Allemand lors des trois dernières séances de qualifications et lors des deux dernières courses.

Il est allé chez Mercedes avec la réputation de l'homme qui obtiendrait les résultats”, explique Watson. “Niki Lauda s'est attribué le mérite de son arrivée. Niki est un ancien pilote d'expérience qui a remporté trois titres mondiaux. On n'arrive pas à ça en n'étant que sympathique, et il devrait aider Lewis à traverser ses problèmes et lui montrer ce que Mercedes attend de lui. Si une vie était en jeu et tout allait se jouer sur un tour, on ferait toujours confiance davantage à Lewis qu'à Nico. Mais pour l'instant, ça ne marche tout simplement pas pour lui, et il doit commencer à chercher pourquoi”.

Si vous vous faites battre constamment par votre coéquipier, vous nuisez à votre propre réputation. Puis, si les concurrents repèrent que vous avez un défaut, ils ne vous prennent plus au sérieux. Très rapidement, vous disparaissez de leur radar, et quand cela arrive, c'est très difficile de s'en remettre”, conclut l'ancien pilote McLaren.

Malgré ses difficultés récentes, Hamilton reste devant Rosberg au classement du championnat avec 62 points contre 47 pour le récent vainqueur du Grand Prix de Monaco.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Niki Lauda , John Watson
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités