Jordan voit Mercedes, Honda et Renault partir sous deux ans

Eddie Jordan estime que l'avenir de la Formule 1 s'écrira avec Ferrari, Red Bull et McLaren, lorsque les conséquences de la crise du coronavirus auront fait leur œuvre.

Jordan voit Mercedes, Honda et Renault partir sous deux ans

À l'heure où il est bien trop tôt pour mesurer les conséquences futures de la crise du coronavirus sur la Formule 1, Eddie Jordan a déjà une conviction : les grands constructeurs n'auront pas d'autre issue que celle de mettre fin à leur programme dans la catégorie reine dans les années à venir. Depuis le début de cette crise, la discipline tente de se prémunir des grandes difficultés économiques qui la menacent, néanmoins le changement de paysage apparaît inévitable à l'avenir. C'est d'ailleurs la teneur du message qu'a adressé le mois dernier Jean Todt, président de la FIA, mettant en garde contre la perte de constructeurs en F1 et insistant sur la nécessité d'une "nouvelle donne".

Lire aussi :

Peu habitué aux pincettes quand il s'agit d'analyser la situation en F1, Eddie Jordan estime que le scénario est déjà quasiment écrit à l'avance. Jamais avare en prédictions, l'ancien patron d'équipe juge inévitable le désengagement partiel ou total de certains constructeurs aujourd'hui impliqués dans le sport. "Le monde n'a pas seulement beaucoup changé en raison du coronavirus, les valeurs des gens ont aussi évolué", prévient-il dans un entretien accordé à la chaîne allemande Sport1. "La sensibilisation à l'environnement est en tête de liste. Pour les patrons d'entreprise, cela signifie qu'eux aussi doivent se réinventer. Je suis convaincu que des constructeurs comme Mercedes, Honda et peut-être Renault vont ouvrir le parachute et mettre fin à leur engagement en Formule 1 dans les deux prochaines années."

Mercedes de retour à l'ancien modèle ?

L'Irlandais estime que le contexte est principalement périlleux pour l'écurie Mercedes, qui n'a selon lui aucune raison de continuer à exister en l'état. "Les dirigeants de Mercedes ne peuvent rien faire d'autre", assure-t-il. "Ils ont tout accompli, ils ont tout gagné. Dans ces circonstances, ils ne peuvent plus gagner davantage. Ils vendront leur équipe. Peut-être à Lawrence Stroll, qui veut devenir Champion du monde avec son fils et la marque Aston Martin. Ce sera difficile avec l'actuelle équipe Racing Point." Et Jordan pense également que le soutien de Petronas est fragile : "Les prix du pétrole chutent, donc les pétroliers ne peuvent plus se permettre un engagement de l'ordre de millions à deux chiffres par an. Petronas devra donc également partir. Cela fait un énorme trou dans le budget."

À l'avenir, Ferrari, Red Bull et probablement McLaren-Mercedes seront à nouveau les piliers de la Formule 1.

Eddie Jordan

Si sa prophétie venait à se réaliser, Eddie Jordan ne miserait pas sur un retrait total de Mercedes, qu'il verrait bien continuer à exploiter sa technologie moteur de la même manière que dans les années 90 et 2000. "Je peux imaginer Mercedes conclure un partenariat intensif avec McLaren, comme par le passé", avance-t-il, rappelant également que Ferrari demeure indéboulonnable en dépit des prises de position parfois affichées à Maranello. "Ils sont différents. Ils ont le sang de la Formule 1 qui coule dans leurs veines, donc la Formule 1 n'est pas un sujet de débat. Les menaces de départ ne sont que des avertissements. À l'avenir, Ferrari, Red Bull et probablement McLaren-Mercedes seront à nouveau les piliers de la Formule 1."

Quelle incidence pourrait avoir tout ceci sur les pilotes ? Là aussi, Eddie Jordan a un pronostic préétabli. "Contrairement à Lewis Hamilton, je ne connais pas très bien Vettel", reconnaît-il, "mais à mon avis, il n'a pas d'autre choix que de s'arrêter ou d'aller chez McLaren. Lewis ira chez Ferrari. Seuls les Italiens peuvent encore se permettre son salaire et ils savent qu'il en vaut la peine. Verstappen restera chez Red Bull et essaiera de battre Lewis là-bas, mais ce sera très difficile."

partages
commentaires
Le protocole draconien du GP d'Autriche sera "un modèle à suivre"

Article précédent

Le protocole draconien du GP d'Autriche sera "un modèle à suivre"

Article suivant

Le circuit de Mexico transformé en hôpital temporaire

Le circuit de Mexico transformé en hôpital temporaire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine
Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs Prime

Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs

Affronter la grande puissance de Mercedes et son atout Lewis Hamilton a toujours exigé le meilleur de Red Bull et de Max Verstappen. Mais après avoir commis quelques erreurs supplémentaires lors du Grand Prix du Portugal, le pilote néerlandais a montré les failles qu’il doit combler s’il veut lutter pour le titre jusqu’à la fin de la saison.

Formule 1
8 mai 2021
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Formule 1
7 mai 2021
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021