Juillet 2014 : Susie Wolff, une femme sur un week-end de Grand Prix

partages
commentaires
Juillet 2014 : Susie Wolff, une femme sur un week-end de Grand Prix
26 déc. 2014 à 12:00

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer. A travers des faits marquants, des articles qui figurent au rang de ceux les plus lus, ou encore via certaines anecdotes, revivez les événements qui ont jalonné l’année F1 et sport automobile.

L'équipe Williams l'avait annoncé en début de saison 2014 : Susie Wolff aurait l'occasion de piloter lors de deux séances d'essais libres. Le vendredi 4 juillet, pour la première séance d'essais du Grand Prix de Grande-Bretagne, la jeune femme se glisse alors dans le baquet de la FW36, pour ce qui sera une première en F1 depuis Giovanna Amati en 1992.

Malheureusement, après quatre boucles à Silverstone le matin, la jeune femme est contrainte d’immobiliser sa Williams sur le bas-côté suite à un problème mécanique.

"C’est très frustrant !", lâche-t-elle avec un timide sourire, qui masque difficilement une déception légitime. "Il y avait eu beaucoup de travail de fait sur la voiture, et un seul tour lancé, c’est peu ! C’est comme ça, parfois, la F1. Le problème vient de la pression d’huile, et ça a arrêté le moteur. C’est un problème assez définitif pour que les ingénieurs souhaitent arrêter le moteur et se concentrer sur les EL2."

Les premières sensations étaient pourtant excellentes selon Wolff, qui obtient néanmoins l'occasion de revivre cette expérience quelques jours plus tard à Hockenheim. Cette fois, elle boucle un total de 22 boucles, et signé un 16e chrono situé à 0’2s de son équipier Massa, auteur du 11 temps matinal avec les mêmes enveloppes pneumatiques.

"Il y avait tant de ramdam à Silverstone en raison du fait que ça allait être historique ; mais pour moi les actes parlent plus que 1000 paroles", annonce Wolff, gonflée à bloc. "On me demande si souvent si je suis assez bonne, si les femmes sont assez bonnes. Pour moi, une fois que je suis casquée et que je suis en piste, je ne suis différente de personne d’autre qui pilote. Et il me fallait le montrer."

Prochain article Formule 1
GP2 - 10 saisons, 10 champions : Que sont-ils devenus ? (5/5)

Article précédent

GP2 - 10 saisons, 10 champions : Que sont-ils devenus ? (5/5)

Article suivant

Juin 2014 : Massa renoue avec la pole, la F1 avec l'Autriche

Juin 2014 : Massa renoue avec la pole, la F1 avec l'Autriche

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Susie Wolff
Équipes Williams
Type d'article Actualités