Jules Bianchi : "Un sentiment différent"

Jules Bianchi a effectué ce samedi ses premiers tours de roue en tant que pilote titulaire pour Marussia, le pilote français a pris le volant de la MR02 toute la journée et a effectué 74 tours du circuit de Barcelone

Jules Bianchi a effectué ce samedi ses premiers tours de roue en tant que pilote titulaire pour Marussia, le pilote français a pris le volant de la MR02 toute la journée et a effectué 74 tours du circuit de Barcelone.

Le Français a dû s'adapter à une nouvelle équipe mais après un an passé chez Force India, découvrir une nouvelle écurie à deux semaines du début de la saison n'est pas une chose aisée.

"J'ai travaillé tout l'an dernier avec Force India, c'est donc difficile de s'adapter à une nouvelle équipe, je ne connais pas tout le monde encore, il faut que je réapprenne tout, mais je me suis bien intégré grâce à l'écurie qui m'aide beaucoup pour cela."

Bianchi a évidemment un ressenti particulier par rapport à cette journée d'essais, qui était sa première en tant que titulaire en Formule 1, une sensation différente de celle qu'il avait lorsqu'il a roulé pour Force India, se battant contre Adrian Sutil pour être aux côtés de Paul di Resta.

"C'était quelque chose de différent, j'avais déjà roulé en tant que 3e pilote mais ça fait quelque chose de particulier d'être pilote titulaire, il faut quand même faire des performances, mais on n'est pas là pour t'évaluer, on est là pour faire progresser la voiture."

"C'était donc spécial, ce n'était pas le même sentiment par rapport à d'habitude, je me suis senti à l'aise, j'ai bien pris la voiture en main d'entrée même si c'est un peu différent de ce que j'ai conduit avant. On est là pour travailler."

Le pilote de la Ferrari Driver Academy n'a pas eu longtemps pour réfléchir, il a tout de suite accepté la proposition de l'écurie russe, qui lui a appris la bonne nouvelle sur les coups de 18 heures avant une conférence de presse improvisée dans la pit lane.

"J'ai tout de suite dit oui, je l'ai su hier soir à 18 heures, je savais qu'on en parlait mais je n'y croyais pas vraiment car c'est une situation un peu particulière. Nicolas Todt a beaucoup travaillé pour ça et je le remercie ainsi que mes sponsors, la FFSA et Ferrari pour son Academy qui m'a aidé à travailler mon pilotage. Je remercie aussi Marussia qui m'offre l'opportunité de commencer en GP."

Le nouveau pilote Marussia voit également son expérience chez Force India comme un atout pour pouvoir développer la voiture et connaître la bonne direction à adopter. Il pourra ainsi épauler Max Chilton, qui n'a connu que la MR02 en F1.

"Je ne sais pas si c'est un atout, mais c'en est un pour savoir où travailler et progresser plus rapidement, car si on n'avait pas de référence ça aurait été compliqué de savoir quel point améliorer. J'ai une bonne référence donc je sais où on doit aller."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Paul di Resta , Adrian Sutil , Max Chilton , Nicolas Todt , Jules Bianchi
Équipes Force India , Ferrari
Type d'article Actualités