Karting, Formules Junior... Ce que les pilotes F1 gardent de Jules Bianchi

partages
Karting, Formules Junior... Ce que les pilotes F1 gardent de Jules Bianchi
Par : Basile Davoine
23 juil. 2015 à 13:30

Jules Bianchi, Marussia F1 Team MR03
Pastor Maldonado et Felipe Massa assistent aux funérailles de Jules Bianchi à Nice
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 pendant que la grille écoute l'hymne national
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Jules Bianchi, Scuderia Ferrari
Des pilotes célèbrent la vie de Jules Bianchi après ses funérailles : Adrian Sutil, Roberto Mehri, Max Chilton, Alexander Rossi, Alexander Wurz, Allan McNish, Pedro de la Rosa, Jenson Button, Daniel Ricciardo, Daniil Kvyat
Sebastian Vettel, Romain Grosjean, Pastor Maldonado, Felipe Massa assistent aux funérailles de Jules Bianchi à Nice
Moment de respect en soutien à Jules Bianchi

Ce jeudi, la traditionnelle conférence de presse des pilotes s’est tenue dans une ambiance forcément pesante à Budapest, deux jours seulement après le dernier adieu à Jules Bianchi, décédé vendredi dernier. 

Les pilotes qui ont pris la parole ont loué les qualités d’un des leurs, parti bien trop tôt, et tout en lui rendant hommage ils se sont souvenu des bons moments et des talents de champion du pilote français. Régulièrement, les souvenirs du passage de l’ancien pilote Marussia dans les catégories junior, et plus particulièrement en karting, sont revenus comme un fil conducteur. 

"Il n'a pas eu l'opportunité de montrer son talent dans une voiture compétitive", regrette profondément Felipe Massa. "Il l'a montré de toute façon à Monaco en marquant des points. Mon expérience avec Jules, nous avons fait de l'exercice ensemble. C'était incroyable comme il pilotait en karting." 

"Ce n'est pas agréable de voir ce qui est arrivé. C'était très difficile d'être là, dans l'église, de comprendre ce qui s'est passé, vraiment triste. Mais je suis sûr qu'il est dans un bon endroit maintenant, qu'il veille sur nous de là où il est. C'était un garçon incroyable et un pilote fantastique. J'espère le meilleur pour sa famille. C'était une journée très difficile."

Il était bien meilleur que moi en karting. 

Romain Grosjean

Pour Romain Grosjean, les souvenirs sont nombreux à se bousculer : "Je ne peux pas sortir un souvenir favori car j'en ai trop avec Jules. La première fois que j'ai entendu son nom c'était en 2003, il était bien meilleur que moi en karting, il était un peu plus jeune."

"Il a gagné partout et je crois que nous partagions beaucoup de choses avec Jules ; c'était une très belle cérémonie, très émouvante, ses parents étaient contents de nous voir, et bien sûr ce week-end toutes nos pensées sont avec lui, mais personnellement je n'oublierai jamais que nous courons pour Jules."

Lire aussi : Les pilotes continueront à prendre des risques

Souvenirs de karting

Felipe Nasr n’a pas souvent côtoyé Bianchi, mais lui aussi a été marqué par le coup de volant et par les qualités humaines du jeune français lors d’une course de karting, justement organisée par Massa. 

"J’ai rencontré Jules une fois, nous avons partagé la piste dans cette course de kart de Felipe qui se déroule tous les ans", raconte le Brésilien. "C’était la première fois que je discutais avec lui et on voyait que le gars était spécial. Il avait bon cœur et tout le monde le désignait comme la référence pour nous. J'avais toujours quelques années de retard car nous n'avions pas le même âge, mais on voyait qu'il avait tous les ingrédients pour être un très bon pilote et pour se battre pour quelque chose de plus grand à l'avenir. J'avais tout le respect pour lui même si je le connaissais peu."

La Ferrari Driver Academy

Tous les deux présents, les deux pilotes Force India ont également évoqué leurs souvenirs et leur profond respect. Sergio Pérez a pu notamment croiser Bianchi lors de son passage dans la prestigieuse Académie Ferrari.

"Je l'ai rencontré quand j'ai couru contre lui en GP2, mais aussi dans la Ferrari Driver Academy", se souvient le Mexicain. "C’était quelqu'un de très spécial, nous avons tous la même opinion. Dans cette courte période en Formule 1, nous avons tous pu nous rendre compte qu'il avait du potentiel." 

"Dans le briefing des pilotes, nous n'étions pas meilleurs amis mais nous partagions des moments, nous nous voyions tous les quinze jours toute l'année. Ne plus jamais se voir est vraiment un choc. C'est très dur pour nous tous, pour tous ceux qui sont impliqués dans notre sport. Ca pourrait être nous, c'est très dur pour les familles. Sa famille est notre famille, nous voulons les soutenir, car Jules restera avec nous pour toujours. Il sera toujours dans nos cœurs."

Nico Hülkenberg, quant à lui, ne pouvait qu’être ému en évoquant la mémoire d’un pilote dont il avait été le coéquipier à deux reprises durant sa jeune carrière.

"Il a été mon coéquipier deux fois, en 2008 en F3 et en 2012 en F1. En 2008, il est arrivé en tant que rookie. Il y a eu cette course au Mugello, j'étais en pole et lui troisième, et je l'ai vu dans mes rétroviseurs, il essayait de me rattraper, cela montrait à quel point il était compétitif. Même en-dehors de la piste, c'était un super gars, on s'est beaucoup amusés et il nous manquera", a déclaré l’Allemand. 

Prochain article Formule 1
Force India, Lotus, Sauber, Toro Rosso : intense lutte au milieu!

Article précédent

Force India, Lotus, Sauber, Toro Rosso : intense lutte au milieu!

Article suivant

Honda refuse de voir la puissance de Mercedes et Ferrari plafonnée

Honda refuse de voir la puissance de Mercedes et Ferrari plafonnée

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Felipe Nasr
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités