Kerpen, l'usine de jeunes talents allemands

partages
commentaires
Kerpen, l'usine de jeunes talents allemands
17 juil. 2014 à 13:30

Michael Schumacher et Sebastian Vettel cumulent à eux deux 11 titres mondiaux en F1 et ont tous deux usé leurs fonds de culottes sur des kartings de la piste allemande de Kerpen Manheim

Michael Schumacher et Sebastian Vettel cumulent à eux deux 11 titres mondiaux en F1 et ont tous deux usé leurs fonds de culottes sur des kartings de la piste allemande de Kerpen Manheim. Aujourd’hui, le tracé jouit d’une réputation impressionnante et dispose d’un programme de détection de jeunes talents, espérant faire monter de nouvelles générations de grands talents jusqu’au plus haut niveau.

Guido Krauthausen occupe la position de « responsable jeunesse » au club de kart de Kerpen, et a été filmé avant le GP d'Allemagne par une équipe CNN. Pour celui qui a passé 40 ans sur la piste et vu d’innombrables minots faire leurs premiers tours de roues et se forger de l’expérience, il n’y avait pourtant au départ pas vraiment de secret à Kerpen pour expliquer le succès de Schumacher et Vettel.

« J’ai grandi ici », décrit Krauthausen, pour qui le circuit est une seconde résidence. C’est un super hobby et toute la famille l’adore. Il se passe des choses fantastiques ici ».

« Ce qui est vraiment spécial est que l’on ne pouvait rien prédire, au début, quand Michael Schumacher était un enfant ici. Il n’existait pas de choses comme la promotion de jeunes talents : cela a commencé après son succès. Michael a été si chanceux ! Il était talentueux, mais il n’avait pas de soutien financier. Après lui, de plus gros sponsors sont venus, et c’est comme ça que tout a commencé ».

Le succès de Schumacher a bien entendu été une source d’inspiration pour la mise en place de programmes d’entrainement plus professionnalisés, et d’outils de détection des bonnes aptitudes chez les jeunes désireux de pratiquer le karting de façon sérieuse.

« Selon moi, ils devraient commencer à l’âge de huit ans, car ils ne sont pas autorisés à commencer plus jeunes », poursuit Krauthausen. « Il leur faut trouver le feeling avec la direction et le circuit. C’est important, car la différence entre un kart et une Formule 1 n’est pas si importante ! Mais il leur faut apprendre la technique. Le plus tôt est le mieux, je pense ».

Mais même avec de la technique, un capital de départ est indispensable pour trouver la perle rare.

« Une certaine base est importante : une bonne force physique ; il faut aussi pouvoir entrer dans le kart, sans être trop grand ou en surpoids. Et le talent naturel ainsi que le fait d’avoir de l’ambition et de la bravoure est aussi important ».

Prochain article Formule 1
La FIFA impose un changement de design à Rosberg

Article précédent

La FIFA impose un changement de design à Rosberg

Article suivant

Caterham F1 détaille la restructuration de son organigramme

Caterham F1 détaille la restructuration de son organigramme
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher Boutique , Sebastian Vettel Boutique
Type d'article Actualités