Key : Le Halo version 2018 "fera plus Formule 1"

Pour le directeur technique de la Scuderia Toro Rosso, James Key, le dispositif de protection du cockpit, orné de ses raffinements aérodynamiques permis par la réglementation, aura une meilleure apparence que ce qui a été vu auparavant.

Key : Le Halo version 2018 "fera plus Formule 1"
Antonio Giovinazzi, Haas F1 Team VF-17, avec le Halo
La Sauber C36 avec le halo
James Key, directeur technique Scuderia Toro Rosso, et Franz Tost, Team Principal, Scuderia Toro Rosso
Felipe Massa, Williams FW38 Mercedes, avec le Halo
Antonio Giovinazzi, Haas F1 Team VF-17 avec le Halo
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12 avec le Halo
Le halo sur une McLaren MCL32
Marcus Ericsson, Sauber C36 avec le Halo

Comme depuis l'annonce de son introduction formelle en Formule 1 pour la saison à venir, le Halo déchaîne les passions et les commentaires, souvent critiques et acerbes, principalement centrés sur son aspect esthétique.

Cependant, la version sur laquelle beaucoup s'arrêtent, qui a été testée depuis deux saisons, n'est que le simple cadre et sera cette saison parée d'éléments aérodynamiques, dans la limite de 20 mm autour d'elle.

Et pour James Key, cela va permettre d'améliorer son look. "Il faut voir comment ça se passe. Je pense qu’avec les pièces aéro dessus, ça fera plus Formule 1, disons, que les ossatures que nous avons vues auparavant. Visuellement, ils vont être un petit peu plus affinés, parce que les équipes ont eu du temps pour travailler un peu sur l’optimisation de l’aérodynamique autour d’eux", a-t-il ainsi déclaré pour RACER.

"Mais mon sentiment profond est qu’il s’agit d’une chose à laquelle nous allons nous habituer. Je suis sûr qu’il va y avoir des discussions et toutes sortes d’opinions – toutes valables – mais je pense qu’au final, c’est justement quelque chose à quoi nous allons nous habituer, et nous nous préoccuperons de nouveau de la compétition assez rapidement."

Si Toro Rosso a annoncé la semaine passée avoir réussi tous les crash-tests pour la STR13, les nouveaux tests liés au Halo ont rendu la tâche plus difficile encore. "Je pense que c’était plus difficile pour deux raisons, vraiment. L’une d’entre elles est qu’il s’agit d’un nouveau test et donc il y a toujours quelques inconnues, il n’y a pas de référence historique que l’on peut prendre avec quelque chose d’aussi nouveau et différent que les tests du Halo par rapport à avant."

"Et aussi parce qu’il s’agit de tests assez difficiles. Clairement, ce doit être une ossature très robuste autour du pilote, et elle nécessite des conditions complexes de forte charge pour s’assurer qu’elle est conforme."

"C’était assurément un test assez nouveau et une nouvelle série d’exigences à prendre en compte pour le design du châssis, et évidemment tout le monde est un petit peu nerveux la première fois qu’on l’essaie, mais je suis heureux de dire que ça a fonctionné comme prévu."

partages
commentaires
Grosjean veut rester en F1 jusqu'à 40 ans

Article précédent

Grosjean veut rester en F1 jusqu'à 40 ans

Article suivant

Vettel : "La dernière marche a toujours été la plus dure"

Vettel : "La dernière marche a toujours été la plus dure"
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021