Räikkönen : Vettel n'est pas numéro 1

partages
commentaires
Räikkönen : Vettel n'est pas numéro 1
Par : Benjamin Vinel
8 juin 2017 à 18:24

Le récent GP de Monaco a été marqué par la lutte pour la victoire opposant les deux pilotes Ferrari, Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel. Une lutte qui a basculé par la stratégie, l'Allemand prenant l'avantage sur son coéquipier dans les stands.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70-H
Kimi Raikkonen, Ferrari sur le podium avec le trophée
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

La Scuderia a-t-elle volontairement fait gagner Sebastian Vettel, actuel leader du championnat, en lui permettant de faire un overcut qui s'est avéré comme la meilleure stratégie ? Le débat fait rage depuis lors, et le visage impassible arboré par Kimi Räikkönen sur le podium en Principauté n'a pas vraiment désamorcé la bombe. Iceman a toutefois minimisé la signification de cette mine renfrognée.

"Je ne suis pas en colère", affirme-t-il. "Je n'ai jamais été en colère. J'étais mécontent de finir deuxième, c'est aussi simple que cela. J'ai fini deuxième, Seb a gagné. Nous avons fait le doublé. Je n'ai jamais été en colère, mais je n'étais pas content. Je préfère largement finir premier et lui deuxième. C'est aussi simple que cela."

"Les gens qui pensent que je devrais sourire, ça ne regarde qu'eux. Je ne devrais sourire que quand j'obtiens les résultats que je peux attendre de moi-même. Je pense que ce serait bien plus inquiétant que je sois satisfait de la deuxième place. Je me moque de ce que pensent les gens."

La question se pose donc du statut des pilotes chez Ferrari : les deux bolides rouges demeurent-ils libres de se battre en piste ? "Oui, comme toujours", répond Räikkönen.

"Nous connaissons les règles de l'équipe, nous savons ce que veut l'équipe et c'est aussi simple que cela. Nous faisons de notre mieux en course. Nous essayons toujours de nous battre l'un l'autre, mais à chaque fois, l'un d'entre nous est devant. Cette fois, ça s'est passé comme ça. Ça arrive."

"Lorsque nous arriverons à ce moment de la saison où l'un d'entre nous est éliminé de la lutte pour le titre, ce sera normal. Cela a toujours été comme ça dans toutes mes écuries en F1. Je n'ai pas de problème avec ça. Je pense que c'est juste. Nous nous battons tant que nous avons des chances, et s'il faut faire autre chose, pas de problème."

Article suivant
Hamilton : Mercedes avec "des évolutions uniques" à Montréal

Article précédent

Hamilton : Mercedes avec "des évolutions uniques" à Montréal

Article suivant

GP du Canada - Les 25 meilleures photos de jeudi

GP du Canada - Les 25 meilleures photos de jeudi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique , Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités