Kobayashi n'a pas eu le temps de transpirer

partages
commentaires
Kobayashi n'a pas eu le temps de transpirer
21 sept. 2014 à 18:35

Tous les pilotes étaient préparés à un Grand Prix de Singapour particulièrement difficile physiquement, sous la chaleur et l'humidité qui règnent en Asie du Sud-Est

Tous les pilotes étaient préparés à un Grand Prix de Singapour particulièrement difficile physiquement, sous la chaleur et l'humidité qui règnent en Asie du Sud-Est. La course de Kamui Kobayashi n'aura cependant pas duré longtemps, puisque le pilote Caterham a été contraint à l'abandon dès le tour de formation, lorsque sa CT05 a été victime d'un problème d'ERS.

"Que c'est frustrant de finir le weekend ainsi", déplore Kobayashi. "Pendant le tour de formation, j'ai perdu la puissance tout d'un coup, puis il y a eu une odeur de brûlé. Ensuite, j'ai perdu les freins tout d'un coup, donc j'ai décidé de m'arrêter car c'était dangereux et il n'y avait rien à faire".

"J'attendais vraiment cette course avec impatience et c'est dommage que nous n'ayons pas eu l'opportunité de nous battre, mais cela arrive parfois en sport auto, malheureusement", conclut le Japonais avec philosophie.

À l'heure actuelle, la présence de Kobayashi chez Caterham pour son Grand Prix à domicile, à Suzuka, reste incertaine. L'équipe conserve l'objectif de donner le baquet à Roberto Merhi dès que le jeune Espagnol obtiendra sa Super Licence.

Prochain article Formule 1
Brûlé à vif, Magnussen sauve un point

Article précédent

Brûlé à vif, Magnussen sauve un point

Article suivant

Claire Williams - L'essentiel est sauf au championnat

Claire Williams - L'essentiel est sauf au championnat
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi , Roberto Merhi
Type d'article Actualités