Kovalainen : Hamilton a décidé de ne plus céder face à Verstappen

Heikki Kovalainen revient sur l'accrochage récent entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, fruit d'une dynamique qui a évolué entre les deux pilotes d'après lui.

Charger le lecteur audio

Au Grand Prix de São Paulo, Lewis Hamilton et Max Verstappen se sont accrochés pour la quatrième fois en un an et demi. Après leurs collisions scrutées de près à Silverstone, à Monza et à Djeddah au fil de leur lutte titanesque pour le titre 2021, le pilote Mercedes a récemment fait son retour aux avant-postes au volant d'une Flèche d'Argent revigorée.

À Interlagos, c'est une passionnante bataille à quatre qui s'annonçait pour la victoire, mais cette perspective n'a pas subsisté longtemps. Après une intervention de la voiture de sécurité en début de course, Verstappen a attaqué Hamilton pour la deuxième place au restart. Le pilote Red Bull a freiné tard pour se porter à la hauteur de son rival au premier virage mais s'est retrouvé en position défavorable pour la seconde partie du S de Senna ; il n'a pas cédé, le Britannique ne lui a laissé que peu de place, et les deux monoplaces se sont accrochées.

"On dirait qu'aucun des deux pilotes ne voulait concéder le virage, mais c'est dur à dire car ils n'ont pas bataillé tant que ça cette année", analyse Heikki Kovalainen pour TalkSport, lui qui a couru en Formule 1 de 2007 à 2013 et a fait équipe avec Hamilton pendant deux ans chez McLaren. "Au début de la saison dernière, ils ont eu des accrochages, mais c'était souvent Lewis qui cédait et Max qui pilotait de manière assez impitoyable, jusqu'à Silverstone, où Lewis n'a pas cédé au premier tour. Je pense que c'était une décision délibérée – pas d'avoir un accident, mais d'aller jusqu'au bout s'ils étaient roue contre roue."

Heikki Kovalainen, Skoda Fabia Evo Rally2

Heikki Kovalainen évolue désormais en rallye et vient de marquer un point pour ses débuts en WRC

"Je n'en ai pas discuté avec Lewis, et je ne crois pas qu'il l'admettrait, mais je pense qu'à Silverstone il a décidé qu'il en avait assez d'éviter les accrochages que cherchait Max et qu'il allait fixer une limite cette fois. Cette année, il n'y a pas eu de batailles avec la Mercedes qui était trop loin, mais on dirait que Lewis avait le même état d'esprit : il ne va pas céder face à Max. Cela dit, nous avons besoin de voir ça un peu plus souvent afin de comprendre comment tout ça se passe."

D'après Kovalainen, l'attitude de Verstappen vis-à-vis de Hamilton illustre la menace que représente le septuple Champion du monde pour le jeune prodige. "Je ne peux m'empêcher de penser que Max ne voit pas Charles [Leclerc] comme une aussi grande menace que Lewis", poursuit le Finlandais. "Mercedes est en train de remettre sa voiture au niveau, et Lewis est de retour dans la bataille, Max a peut-être le sentiment de devoir fixer la limite plus fermement avec Lewis, et Lewis est prêt pour cette bataille et également prêt à fixer une limite."

"Je pense que lorsqu'il se bat avec Charles et d'autres pilotes, Max pense pouvoir perdre un virage et gagner la guerre quand même, il peut les repasser plus tard. Mais peut-être qu'il sait que Lewis a ce petit truc en plus par rapport aux autres pilotes, et que s'il laisse un peu plus de place à Lewis et le laisse passer devant, il ne va pas le revoir avant la pesée à la fin de la course. Lewis peut être si rapide qu'une fois lancé, il peut gagner sept courses d'affilée et personne ne peut l'arrêter, alors que les autres pilotes n'en sont pas capables."

Rappelons que Lewis Hamilton n'a, en réalité, jamais gagné sept Grands Prix consécutifs. Son record personnel est de cinq, exploit qu'il a réalisé à deux reprises : en 2014 et en 2020.

Lire aussi :
partages
commentaires

Verstappen : "Les gens pensent que je n'ai pas l'esprit d'équipe"

La démission de Binotto serait à l'ordre du jour chez Ferrari