Kovalainen : "La saison est encore longue"

Heikki, les deux dernières courses ont montré qu’il y avait encore du travail à fournir pour battre les BMW

Heikki, les deux dernières courses ont montré qu’il y avait encore du travail à fournir pour battre les BMW. Réussissez-vous à rester motivé ?

Oui bien entendu ! Tout le monde dans l’équipe est conscient que nous ne sommes qu’à la mi-saison et que le championnat est encore long. Nous avons fait des efforts remarquables pour corriger les problèmes dont nous souffrions en début de saison et je pense que nous avons tous envie de montrer que nous sommes capables de revenir. La troisième place au championnat du monde est encore jouable, ce sera difficile, mais j’y crois !

Le Grand Prix d’Europe se dispute cette année au Nürburgring. Auriez-vous préféré Hockenheim ?

Non, pas vraiment. En GP2, j’avais fait une belle course au Nürburgring, c’est sans doute mon meilleur souvenir. J’ai gagné la première course le samedi alors que j’étais parti 17ème sur la grille. J’ai fait une course solide, nous avions une excellente stratégie et cela a payé. A Hockenheim, je n’ai pas été très compétitif en GP2 alors je préfère disputer mon premier Grand Prix de F1 en Allemagne au Nürburgring. Et pour être très honnête, le tracé est également plus intéressant, il y a notamment quelques virages à haute vitesse plutôt exigeants !

Le temps peut être très surprenant cette saison. S’il venait à faire chaud au Nürburgring, est-ce un paramètre que vous devriez prendre en considération pour régler votre monoplace ?

Je pense que nous sommes désormais bien préparés en ce qui concerne les courses où les températures sont élevées. La Malaisie est la course la plus difficile à ce niveau. Ce qui sera important ce week-end, c’est de ne pas trop perturber l’efficacité aérodynamique de la voiture pour favoriser son refroidissement. Nous pousserons le refroidissement de la voiture à sa limite tout en gardant une aérodynamique optimale ce qui n’est pas toujours évident à atteindre. Mais je pense que le temps sera plutôt frais au Nürburgring…

Quels seront les éléments sur lesquels vous devrez travailler pour optimiser le comportement de la R27 ?

Je n’ai jamais roulé ici en F1 mais je pense qu’il sera une fois encore important d’avoir une voiture bien équilibrée dans les virages rapides. Dans la fin du tour, il y a un enchaînement gauche-droite assez rapide et une voiture bien équilibrée permettra de faire la différence. De même, une bonne stabilité dans les zones de freinage sera essentielle pour nous permettre d’entrer dans les virages avec l’attaque maximum. Nous travaillerons sur ces différents paramètres dès les essais du vendredi et nous tâcherons d’avoir une voiture efficace pour les qualifications qui joueront une fois encore un rôle déterminant dans le déroulement du week-end.

Source : ING Renault F1 Team

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités