Kovalainen progresse malgré les problèmes

En se hissant sur la première ligne du Grand Prix de Turquie, Heikki Kovalainen a réussi la meilleure prestation de sa carrière en Formule 1 et pouvait légitimement espérer monter sur le podium à l'issue de la course

En se hissant sur la première ligne du Grand Prix de Turquie, Heikki Kovalainen a réussi la meilleure prestation de sa carrière en Formule 1 et pouvait légitimement espérer monter sur le podium à l'issue de la course.

Malheureusement pour lui, les choses ne se sont déroulées comme prévu. Après un accrochage avec la Ferrari de Kimi Räikkönen, le pilote McLaren a dû regagner les stands pour changer de pneumatiques.

"Ce n'était pas la course que j'espérais, mais que puis-je y faire ? Le problème avec la roue arrière gauche a gâché la course, mais on ne peut rien y faire. Nous devons continuer d'avancer."

Toutefois, le finlandais n'en veut pas à son compatriote pour cet incident : "J'étais du côté sale et apparemment mon départ n'était pas parfait, mais il n'était pas si mauvais non plus. Puis Kimi m'a touché au virage numéro 1, mais je ne l'ai même pas ressenti."

"Je ne savais même pas que j'avais une crevaison à l'arrière gauche jusqu'à ce que la voiture de sécurité ne rentre en piste. On m'a dit ensuite dit que mon pneumatique se dégonflait. C'est comme ça, et c'est dommage que ça arrive ici."

Handicapé par la voiture de sécurité en Australie, pénalisé lors des qualifications du Grand Prix de Bahreïn, accidenté en Espagne, et enfin victime d'une crevaison à Istanbul, le début de saison de Kovalainen n'a pas été de tout repos.

"Jusqu'à présent je ne pense pas au championnat, je prends les courses les unes après les autres, en essayant d'améliorer mes performances. Lors des premières courses j'ai marqué quelques bons points, même si ma seule course sans incident a eu lieu en Malaisie."

"Sur toutes les autres j'ai eu des problèmes durant le week-end, ou pendant la course. Espérons que la roue tourne, que j'aurai un peu plus de chance et que nous marquerons davantage de points."

Mais l'ancien pilote Renault garde le moral et entrevoit l'avenir avec plus de sérénité, comme il l'a confié après le Grand Prix de Turquie.

"J'ai le sentiment que la voiture est potentiellement très rapide. Pendant le week-end j'étais satisfait. C'était le week-end le plus compétitif que j'ai vécu. Je me suis senti très bien et j'ai bon espoir que cela continue ainsi."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Heikki Kovalainen
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités