Kubica déjà confirmé pour des essais libres

Pilote de réserve et de développement chez Williams, Robert Kubica ne sera pas un simple faire-valoir cette saison, loin de là : il a annoncé qu'il allait participer à plusieurs séances d'essais cette année.

Kubica déjà confirmé pour des essais libres
Williams FW41
Williams FW41
Jake Humphrey, Paddy Lowe, Claire Williams, Lance Stroll, Sergey Sirotkin et Robert Kubica sur la scène au lancement de la FW41
Lance Stroll, Sergey Sirotkin, Robert Kubica, Williams sur la scène au lancement de la FW41
Paddy Lowe, Claire Williams, Lance Stroll, Sergey Sirotkin et Robert Kubica sur la scène au lancement de la FW41
Paddy Lowe, Claire Williams, Lance Stroll, Sergey Sirotkin et Robert Kubica sur la scène au lancement de la Williams FW41
Sergey Sirotkin, Robert Kubica, Williams lors de la présentation de la FW41

Trois séances d'essais libres, et plus si affinité. C'est le temps de piste qui va être accordé à Robert Kubica en 2018, alors que le Polonais de 33 ans va jouer un rôle crucial en mettant à profit toute son expérience pour contribuer au développement de la Williams FW41. Un rôle d'autant plus important que les pilotes titulaires, Lance Stroll et Sergey Sirotkin, forment le duo le plus jeune de la grille.

"Bien sûr, je préférerais être là en tant que titulaire, mais il y a 12 mois, personne ne pensait que je serais en position de piloter une Formule 1", déclare Kubica à l'occasion du lancement de la monoplace. "J'essayais de lancer un projet LMP1, je cherchais un baquet de titulaire. Les 12 derniers mois m'ont beaucoup montré. Je suis plus que jamais convaincu d'être capable de piloter une Formule 1, malgré mon lourd handicap. C'est long, six ou sept ans loin du paddock de la Formule 1, la sensation sera un peu différente, mais je suis impatient et il va y avoir des émotions alors que je me trouve dans l'ombre de deux jeunes pilotes."

Kubica affirme donc prendre le volant de la FW41 lors des Essais Libres 1 des Grands Prix d'Espagne et d'Autriche, avec une troisième apparition qui reste à définir. Ses services devraient également être requis lors de certaines journées d'essais privés, qu'il s'agisse des essais hivernaux de Barcelone ou des tests en cours de saison.

"Je vais avoir l'opportunité de beaucoup piloter, par rapport à ce que permet la réglementation", commente le Polonais. "Il y a beaucoup de travail sur le simulateur à l'usine, je vais soutenir l'équipe. Si je peux aider les gars, aucun problème."

"Je trouvais que pour faire le meilleur travail possible, il fallait que je pilote la voiture, car la corrélation est très difficile, le simulateur jouant un rôle très important. Faisant partie de ce type de projet, c'est important pour moi d'utiliser cet outil du mieux possible. Il faut qu'il soit développé. Je pense que tout le monde a hâte de voir ce dont la nouvelle voiture est capable."

partages
commentaires
Lowe : des "progrès non négligeables" sur l'aéro de la FW41
Article précédent

Lowe : des "progrès non négligeables" sur l'aéro de la FW41

Article suivant

Livrée Renault 2018 : "Des choses différentes, plus vibrantes"

Livrée Renault 2018 : "Des choses différentes, plus vibrantes"
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021