Kubica : "Melbourne ? Une course quasi-parfaite !"

Aprés son podium à Melbourne, Robert Kubica répond à quelques questions avec le Grand Prix de Malaisie à Sepang

Aprés son podium à Melbourne, Robert Kubica répond à quelques questions avec le Grand Prix de Malaisie à Sepang.

Robert, après la déception de Bahreïn, votre résultat à Melbourne a dû être un énorme soulagement…
"Pour être franc, c’était une course quasi parfaite et le résultat était fantastique pour toute l’équipe. J’ai pris un bon départ et je n’ai pas pris de risques dans le premier virage afin d’éviter un problème semblable à celui de Bahreïn. Ensuite, j’ai gagné quelques places grâce à un changement de pneumatiques effectué assez tôt et je dois vraiment remercier les mécaniciens, qui ont réalisé un arrêt-éclair. Le reste de la course consistait à être régulier et à ne pas faire d’erreurs, ce qui n’était pas facile car les conditions de piste évoluaient en permanence. De plus, les pneumatiques tendres se dégradaient pas mal. J’ai dû faire 50 tours avec les mêmes enveloppes et il n’a pas été simple de rester devant des voitures plus rapides que moi."

Cette course a ravi les spectateurs, elle était très animée. Comment l’avez-vous vécue depuis le cockpit ?
"Pour moi, le scénario a été assez direct. Après mon arrêt, je devais juste me montrer régulier et préserver mes pneumatiques. Je me suis bien battu contre Hamilton et Massa, mais je crois que la plupart des actions de course, accidents et dépassements, se sont passées derrière moi !"

Comment évolue la R30, qui bénéficiait de nouveautés techniques en Australie ?
"C’est difficile à dire car le circuit de l’Albert Park est vraiment spécifique. Il n’a rien à voir avec Bahreïn. Certaines caractéristiques de la voiture me plaisent, comme par exemple sa constance et son relatif confort de pilotage. Cependant, nous manquons encore de performance dans certains secteurs et il y a beaucoup de travail devant nous pour rattraper les équipes les plus rapides. Melbourne était une course à part, notamment à cause des conditions climatiques. Terminer sur le podium était une bonne sensation, mais elle ne doit pas cacher la réalité de notre performance. Ces courses particulières n’arrivent pas tous les week-ends et nous devons travailler dur si nous voulons être en mesure de viser systématiquement le podium."

Sepang offre une vaste palette de virages. Comment la voiture s’y comportera-t-elle ?
"Une fois encore, c’est difficile à dire car nous avons très peu d’expérience avec la R30. Je pense que le circuit ne sera pas idéal pour nous. Cela dit, nous avons découvert en Australie que la voiture se comportait mieux lorsque la température est élevée. La chaleur de la Malaisie pourrait donc nous être favorable. Sepang est une piste exigeante, avec beaucoup de virages de profil différents. La piste est large et vous donne confiance pour attaquer et trouver la limite. Les virages rapides, de plus, seront un défi avec les réservoirs pleins et les voitures lourdes. Enfin, il existe toujours un risque d’orage en Malaisie, surtout avec un départ donné en fin d’après-midi."

[Communique du Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Type d'article Actualités