Kubica nous explique le tracé de Spa-Francorchamps

Spa est un des meilleurs, sinon le meilleur circuit pour un pilote

Spa est un des meilleurs, sinon le meilleur circuit pour un pilote. Je pense que la plupart de mes confrères diront la même chose. Personnellement, je préfère Suzuka, mais Spa a un caractère unique. Ce circuit est formidable, un grand nombre de ses virages ne sont en fait pas de vrais virages car on les prend à fond. Le deuxième secteur est tout simplement extraordinaire.

La mise au point de la voiture doit répondre à un schéma très simple : une bonne vitesse de pointe est indispensable pour le premier et le dernier secteur, qui sont très rapides. Ceux-ci présentent un bon nombre de lignes droites et des sections où on est à fond sur l’accélérateur. Le secteur du milieu, ensuite, comprend beaucoup de virages qui nécessitent un appui aérodynamique plutôt élevé.

Je crois que cette année, la plupart des voitures utiliseront le f-duct – le problème d’avoir une voiture adaptée à tous les secteurs sera donc plus facile à résoudre. Avec le f-duct, il devient possible d’utiliser beaucoup d’appui en virage, puis de réduire la traînée afin d’être plus efficace dans les lignes droites. Je pense que Spa sera un des circuits sur lesquels ce système sera le plus efficace.

Le premier virage est toujours difficile au départ. Il est serré en entrée et relativement large en sortie. Il est possible de prendre un grand nombre de trajectoires différentes, mais cela n’est pas toujours facile car il faut être en position de défense sans compromettre la sortie du virage.

Eau Rouge, au premier tour, est également très difficile. Lorsque vous suivez quelqu’un de près, vous perdez pas mal d’appui, donc d’adhérence. On peut risquer pas mal en entrée et y aller à fond, ou du moins à très grande vitesse, apportant beaucoup de vitesse sur la colline mais s’il faut décélérer, on perd beaucoup de vitesse à l’approche des Combes.

Les virages après Les Combes sont amusants : il y a trois virages, le cinq, six et sept. Il est donc important de garder sa trajectoire et son rythme. Si on fait une erreur dans la première partie de cette séquence, on compromet les deux virages suivants.

Les virages en descente, comme le double gauche de Pouhon, font partie des morceaux de bravoure du tour et le deuxième secteur est vraiment superbe. Spa est le type de circuit sur lequel on peut adopter différentes trajectoires et différentes approches. Il est possible d’être plus rapide en entrée mais de sacrifier la sortie… ou de sacrifier l’entrée pour une meilleure sortie.

Il n’y a pas d’opportunité de dépassement évidente, à moins qu’un pilote fasse une erreur. Mais cette année, avec le f-duct, il sera peut-être possible de jouer la carte de l’aspiration. La dernière chicane présentera peut-être une opportunité ainsi que Les Combes après la longue ligne droite depuis Eau Rouge.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités