Kubica assure qu'il peut piloter une F1 "sans limitation"

Robert Kubica a déclaré qu'il pouvait désormais piloter une Formule 1 "sans aucune limitation" après son test avec Renault.

Kubica assure qu'il peut piloter une F1 "sans limitation"
Robert Kubica, BMW Sauber F1 Team, F1.07 et Felipe Massa, Scuderia Ferrari, F2007
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Robert Kubica, Renault F1 Team
Message pour Robert Kubica, Renault
Robert Kubica, Lotus Renault GP

Kubica, qui a couru en F1 entre 2006 et 2010 mais a été contraint d'abandonner la discipline reine après s'être blessé gravement au bras droit dans un accident de rallye lors de l'hiver 2011, a récemment retrouvé le baquet d'une F1 lors d'essais privés organisés par Renault.

Lors d'une session d'une journée sur le Circuit Ricardo Tormo de Valence, le Polonais a bouclé 115 tours avec la Lotus E20 de 2012 et, selon Alan Permane, responsable technique du Losange, a fait montre d'un rythme suffisamment bon pour qu'un retour en F1 soit envisageable.

S'exprimant pour Eleven Sports après ce test, le pilote de 32 ans a insisté sur le fait qu'il était actuellement plus en forme qu'avant la blessure qui a interrompu sa carrière. "Je travaille beaucoup sur ma condition physique. Je n'ai jamais été aussi en forme, même lors de mes plus belles années, quand je courais encore en F1. Par exemple, pour la première fois de ma vie, mon poids est plus bas qu'en 2008."

"Il s'est avéré que [piloter une F1] n'est pas aussi effrayant et lointain qu'il n'y paraissait. Je peux même dire qu'une F1 a été une des machines les plus faciles à piloter avec mes limitations après mon accident. Maintenant, je peux mieux dormir parce que je sais que je peux piloter une Formule 1 sans aucune limitation, je peux aller vite et être constant."

Kubica a déclaré avoir eu un "choc" après ses tout premiers tours lors de son test de retour en raison de sa facilité à piloter une F1 à nouveau. "Un des meilleurs moments fut le retour aux stands après mon premier run, quand j'ai réalisé que tout était sous contrôle et que rien n'avait changé. Après les trois premiers tours, on aurait dit que le break n'avait pas duré plus d'un mois. Ce fut un choc car j'avais beaucoup de points d'interrogation après tant d'années [loin des pistes]. Je me sens très en confiance dans le cockpit. Je me sens à la maison."

Inutile d'être surexcité

Ayant déclaré après le test qu'il visait désormais un "vrai retour" en F1, Kubica a rappelé qu'il était important de ne pas s'enflammer. "Je sais que l'imagination et les attentes des fans et des gens des sports mécaniques ont été boostées après ce test, mais ça ne sert à rien d'être surexcité."

"Le temps le dira. Il s'est passé beaucoup de choses dans ma vie lors des six dernières années, beaucoup de choses ont changé en moi. Je vais travailler pour atteindre le but que je me suis fixé et pour accomplir ce que je pense être à ma portée."

"Il est trop tôt pour dire ce qu'il en est et si ça va se faire. Je vais me préparer pour les objectifs les plus importants. Je pense qu'il y a deux ans, les gens m'auraient donné des chances assez infimes de piloter une Formule 1 mais je suis revenu et je l'ai fait, je pense, avec style."

Kubica, qui s'était engagé pour disputer le WEC en LMP1 privé avec ByKolles cette année avant de revenir sur sa décision, a indiqué n'avoir aucun regret car son agenda 2017 a évolué depuis.

"Il était presque certain que j'allais participer à différents programmes de course [cette année] mais malheureusement, ça n'est pas arrivé. Honnêtement, maintenant je ne regrette rien du tout. Un jour dans une Formule 1 et une chance de ressentir ce que j'aimais, ce que j'aime toujours et ce qui est ma passion, m'a offert bien plus et je ne l'échangerais pour rien au monde."

partages
commentaires
Il y a 10 ans : le premier GP en F1 de Sebastian Vettel
Article précédent

Il y a 10 ans : le premier GP en F1 de Sebastian Vettel

Article suivant

La Malaisie ouverte au retour de la F1 si le spectacle s'améliore

La Malaisie ouverte au retour de la F1 si le spectacle s'améliore
Charger les commentaires
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021