Renault dément la présence de Kubica lors d'essais libres

Renault a démenti les rumeurs selon lesquelles Robert Kubica pourrait faire son apparition en piste lors d'une séance d'essais libres du vendredi matin cette année.

Depuis qu'il a effectué un test conséquent à bord d'une monoplace de la saison 2012, parcourant 115 tours du circuit de Valence à cette occasion, Robert Kubica fait l'objet de nombreuses rumeurs. D'autant plus que l'écurie française aurait été impressionnée par les performances du pilote polonais, qui faisait alors son grand retour dans une F1 depuis son grave accident de rallye survenu en 2011. Le directeur général de Renault, Cyril Abiteboul, a toutefois écarté l'hypothèse selon laquelle Kubica pourrait rouler le vendredi matin des essais libres du Grand Prix d'Italie, assurant que ce n'était "absolument pas" le cas. Rien ne serait prévu au-delà de sa prochaine apparition à Goodwood.

"Je voudrais aussi clarifier que je suppose que les questions ne sont pas liées, celles concernant Jo [Palmer] et Robert", martèle Abiteboul. "Robert était un membre de la famille de l'équipe d'Enstone, et Éric [Boullier] qui est à ma droite sait ce que je veux dire. Il a été très proche et très loyal. L'équipe à Enstone, qui est un petit groupe de personnes, a été très loyale envers un certain nombre de pilotes. Robert a particulièrement fait forte impression auprès de ceux qui étaient là, Alan Permane, Bob Bell, Ricardo du côté de Viry." 

"Les gens sont très fidèles et ont le sentiment de devoir quelque chose à Robert, et il y avait cette opportunité à lui offrir, lui permettre de piloter à nouveau. Il y a un événement promotionnel qui a été annulé, donc nous avions une voiture disponible en piste et nous lui avons offert cette opportunité. Robert effectue une sorte de programme pour essayer de comprendre ce qu'il peut faire. Il a piloté un certain nombre de voitures, en Formule E, GP3, F2, LMP2, donc je pense qu'il veut comprendre ce qu'il peut faire au milieu de ce programme de réhabilitation. Nous verrons."

"Il n'y a rien d'autre de prévu pour le moment, excepté un événement marketing à Goodwood, où il pilotera la même voiture, la E20, devant la maison de Lord March."

Palmer n'a pas d'ultimatum

Les spéculations autour de Robert Kubica sont amplifiées par la situation délicate dans laquelle se trouve Jolyon Palmer chez Renault. Le Britannique, clairement sous pression, doit signer des résultats rapidement pour ne pas être plus menacé qu'il ne l'est déjà. Cyril Abiteboul assure que Renault fait tout son possible pour l'aider en ce sens.

"Il a un contrat avec nous, nous sommes totalement investis pour l'aider à traverser cette période, qui est difficile, c'est évident", insiste-t-il. "Il n'a pas d'ultimatum, mais ceci étant dit, il doit faire ce que l'on attend de lui, comme chaque membre de l'équipe. Nous faisons de notre mieux pour le protéger, mais en même temps nous faisons du mieux possible en équipe pour lui expliquer ce que nous attendons, et nous avons eu ce type de conversation avec lui, en allant dans les chiffres et en essayant de définir des objectifs à moyen terme pour qu'il puisse progresser. C'est la réalité de la situation."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica , Jolyon Palmer
Type d'article Actualités
Tags comeback