Kubica : Revenir en F1 est "presque impossible"

Victime d'un grave accident lors d'un rallye en Italie en 2011, Robert Kubica n'a jamais repris le volant d'une monoplace depuis

Victime d'un grave accident lors d'un rallye en Italie en 2011, Robert Kubica n'a jamais repris le volant d'une monoplace depuis. A 28 ans, il a fait son retour en compétition en WRC2 cette saison et a même décroché le titre mondial.

Cependant, les séquelles au niveau du bras et de la main sont toujours très présentes et le Polonais confie qu'il n'est toujours pas en mesure de courir en Formule 1. Pour lui, retrouver les circuits à bord d'une monoplace reste un objectif mais il reconnaît toutefois que rien n'est acquis et qu'il s'agit d'une mission "presque impossible".

"Je serais capable de piloter une F1 sur un ou deux circuits pour des essais. Mais cela n'a pas de sens de faire un test pour une journée si je ne peux pas courir", a expliqué Kubica à BBC Sport. "Je pense qu'il n'y a qu'une seule personne qui peut juger de ce que je peux faire derrière un volant, et c'est moi-même. C'est un rêve, un objectif, mais pour le moment c'est très difficile. Je dois dire que c'est presque impossible. Je ne saisirais jamais l'opportunité si je ne me sens pas prêt à 100%. Si un jour les choses s'améliorent, bien sûr nous verrons. Pour le moment je me concentre sur le rallye. "

"Je me concentre sur ma guérison et faire du rallye m'aide beaucoup pour ça. Je peux voir beaucoup de progrès derrière le volant d'une voiture de rallye. Piloter sur le gravier est très exigeant. Il y a beaucoup de mouvements de volant qui mettent de la pression sur mon bras et ma main."

Cette année, Kubica s'est également rendu plusieurs fois à Brackley pour effectuer des séances dans le simulateur de Mercedes AMG. Un travail qui l'a aidé pour continuer à progresser.

"J'ai eu de bonnes réactions de la part de Mercedes car j'ai travaillé un peu pour eux dans le simulateur. Cela m'a aidé un peu. Chaque fois que je vais là-bas, je vois des progrès dans ma rééducation. C'est positif mais je ne sais pas ce que le futur m'apportera."

L'année prochaine, l'ancien pilote BMW et Renault pourrait s'engager en WRC avec Citroën, mais il assure également qu'il aimerait retrouver la piste, même sans être au volant d'une monoplace. Le DTM pourrait alors se présenter comme une alternative crédible.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités