Kubica sans solution et en mal de préparation

Robert Kubica ne s'attend à aucun coup d'éclat de sa part ou de celle de Williams à Bakou, malgré un tracé unique en son genre qui a réussi à son écurie par le passé.

Kubica sans solution et en mal de préparation
Robert Kubica, Williams Racing parcourt la piste à pied avec son équipe
La piste
Robert Kubica, Williams Racing
Robert Kubica, Williams FW42
La piste
Robert Kubica, Williams Racing
La piste
Robert Kubica, Williams FW42

Robert Kubica affiche d'entrée la couleur à son arrivée à Bakou : malgré le caractère peu commun du tracé azéri, il ne faut pas s'attendre à des miracles chez Williams. Historiquement, ce circuit reste le théâtre du dernier podium de l'écurie en F1, avec Lance Stroll en 2017, mais l'idée même d'aller grappiller le moindre point semble déjà très lointaine aujourd'hui.

Alors que la FW42 affiche un déficit de performance criant sur la concurrence, Robert Kubica doit en plus composer avec une monoplace au volant de laquelle il se sent perdu par rapport à son coéquipier George Russell, y compris lorsqu'il utilise les mêmes réglages. L'écurie de Grove a travaillé pour trouver des solutions, mais rien n'y fait pour le moment.

Lire aussi :

"Je ne sais pas exactement comme nous allons aborder cette semaine, mais de ce que je sais, je dirais que les gars ont travaillé et essayé de comprendre, mais pour le moment nous n'avons pas de solution claire", prévient le pilote polonais.

"Bakou a montré que tout était possible, mais je pense que nous sommes trop loin du peloton pour penser à ça", reprend-il. "Bien sûr, lors des précédentes éditions, notamment il y a deux ans, beaucoup de choses se sont passées pendant la course et certaines voitures ont fini devant, mais nous verrons bien. Avant toute chose, c'est un nouveau circuit pour moi donc je ne pense pas trop à la course. Je pense à la manière d'aborder le week-end correctement et d'essayer d'avoir immédiatement un bon feeling sur un circuit urbain."

Un simulateur pas à jour

De retour en Grand Prix cette année, Kubica va renouer avec un circuit totalement urbain pour la première fois depuis sa participation au Grand Prix de Singapour en 2010. S'il s'en fait une joie, il déplore cependant de n'avoir pas pu effectuer la préparation idéale en raison du manque de mise à jour du simulateur à Grove.

"C'est un tout nouveau circuit pour moi", répète-t-il. "J'ai fait quelques tours dans le simulateur mais malheureusement, notre circuit dedans n'est pas représentatif de la réalité, donc ce sera vraiment ma première approche demain. Je m'attends à être très vigilant au début de la séance, et c'est normal quand on va sur un circuit urbain pour la première fois. Ça a toujours été particulier de piloter proche des murs par le passé. C'est un pilotage un peu différent."

partages
commentaires
Pirelli dévoile les gommes sélectionnées pour le GP d'Autriche

Article précédent

Pirelli dévoile les gommes sélectionnées pour le GP d'Autriche

Article suivant

Verstappen et Gasly soutiennent la stratégie de Honda

Verstappen et Gasly soutiennent la stratégie de Honda
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021