Kubica sur sa tentative de retour : "J'étais un débutant"

partages
commentaires
Kubica sur sa tentative de retour :
Par : Scott Mitchell
13 juil. 2018 à 10:45

Robert Kubica estime que la prise en compte de son ancien statut en F1 ne l'a pas nécessairement servi pour sa tentative de retour, alors qu'il se considère comme un débutant face aux monoplaces contemporaines.

Robert Kubica, Williams FW41
Robert Kubica, Williams FW41
Robert Kubica, Williams FW41
Robert Kubica, Williams FW41
Robert Kubica, Williams Martini Racing
Robert Kubica, Williams Martini Racing
Robert Kubica, Williams Martini Racing

Robert Kubica croit que son retour sur des tests F1 l'an dernier a été incompris par certains observateurs, qui s'attendaient à "quelque chose de méga" de sa part en raison de son ancien statut, alors qu'en vérité celui-ci abordait ces essais de nouveau comme un débutant.

En 2017, Kubica a réalisé des tests pour Renault avec la Lotus 2012, et s'était vu offrir une opportunité de roulage en Hongrie par Williams (en 2014 et en 2017), dans le cadre de sa tentative de retour à plein temps vers un rôle F1.

Les tests en question et les programmes d'évaluation n'ont pas mené vers une titularisation mais Kubica s'est assuré un poste de pilote de réserve dans une équipe Williams actuellement aux abois. Le rôle lui a permis de prendre le volant en Essais Libres cette année lors du Grand Prix d'Espagne : un retour dans une séance officielle de Grand Prix pour la première fois depuis 2010.

"Très rapide"

Dans un podcast diffusé par le site officiel de la F1, Kubica estime cependant que "les gens croyaient que j'allais sauter [dans le baquet] et être le pilote de 2010."

"Il est probable que je pourrais le faire avec la voiture de 2012", poursuit Kubica. "C'était si similaire à ce que je connaissais. Le pire est qu'en Hongrie, je ne pouvais rien utiliser de ce que je connaissais de mon passé. C'était comme un début. Vous mettez un pilote débutant dans l'auto qui a l'histoire de l'un des pilotes au sommet quand il courait. Donc vous prétendez qu'il est méga, mais c'est un débutant. Car j'étais un débutant."

Selon Kubica, le côté peu spectaculaire de ses premiers temps sur un tour lancé a été dû au fait "de ne pas connaitre les pneus ; mais cela viendra naturellement". Les longs runs avec Renault, eux, ont en revanche satisfait les ingénieurs avec lesquels Kubica a travaillé, assure le pilote de 33 ans, au point de convaincre le principal intéressé qu'il aurait disposé du rythme pour réaliser des entrées dans les points dans cette configuration.

Kubica estime qu'il était "très rapide" lors de ses Essais Libres de Barcelone, cette année, ajoutant qu'il était "très important pour les gens qui pensaient qu'il me manquait une seconde à Abu Dhabi", en référence aux tests l'ayant opposé à Sergey Sirotkin, finalement choisi. Le Polonais va même jusqu'à annoncer qu'il s'estime désormais un meilleur pilote dans certains domaines qu'en 2017 et qu'il "ne manque pas de performance".

"Du fait de mes limitations, faire ce que font les autres n'est pas suffisant. Je dois en faire plus. Et pour en faire plus, je dois avoir du temps dans la voiture. C'est pourquoi il était tellement fondamental que Williams m'offre un rôle cette année avec du temps dans la voiture."

Et Kubica de ne pas en démordre, l'objectif demeure l'obtention d'un volant de titulaire en F1 en 2019.

"Avec qui, je ne sais pas. Cela devient plus naturel. On oublie souvent que le sport automobile est un sport qu'il faut pratiquer. Il est nécessaire de le faire. Cela doit devenir aussi naturel que boire un verre d'eau. On n'accorde pas d'attention supplémentaire au fait de boire de l'eau. C'est la même chose."

Prochain article Formule 1
Honda "prêt pour la prochaine étape : gagner des courses"

Article précédent

Honda "prêt pour la prochaine étape : gagner des courses"

Article suivant

Villeneuve : "L'erreur" Claire Williams et "une équipe morte"

Villeneuve : "L'erreur" Claire Williams et "une équipe morte"
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités