Kvyat - À Suzuka, il faut en avoir entre les jambes!

Onzième du Grand Prix du Japon l'an dernier pour ses premiers pas à Suzuka au volant d'une Toro Rosso, Daniil Kvyat devrait être en mesure de signer une meilleure performance cette année.

Kvyat vient d'ailleurs de signer l'un de ses meilleurs résultats en Formule 1 avec la sixième place du Grand Prix de Singapour. Suzuka est toutefois un circuit très différent de Marina Bay, comme l'explique le Russe.

"C'est un circuit très spécial," commente-t-il. "Il a une grande histoire, de bonnes sensations et aussi beaucoup de virages où il faut en avoir entre les jambes, ce que j'apprécie! C'est vraiment un circuit cool. Par ailleurs, c'est là que j'ai été annoncé comme pilote Red Bull l'an dernier, donc c'est un bon souvenir."

En effet, le circuit de Suzuka comporte un certain nombre de virages considérés comme sélectifs du point de vue du pilote.

"Il y a plein d'endroits vraiment rapides : le double gauche de Spoon ; le 130R peut être un vrai défi quand il pleut," poursuit Kvyat. "Les Esses sont très délicats ; si on y commet la moindre erreur, cela compromet le tour entier. Il faut être brillamment précis."

"Franchement, je trouve le tour vraiment intéressant, cela dit. Je l'aime beaucoup. J'adore les virages rapides et Suzuka en a beaucoup, donc c'est très facile d'apprécier ce circuit. Si on a le bon rythme et les bonnes trajectoires, c'est une sensation géniale."

Pensée pour Bianchi

Le pilote Red Bull ne peut toutefois s'empêcher d'avoir une pensée pour Jules Bianchi, décédé en juillet dernier des suites de son accident du Grand Prix du Japon 2014.

"La course de l'an dernier était très, très difficile à cause de l'accident de Jules Bianchi, et nous penserons naturellement à lui quand nous y courrons cette année," conclut Kvyat.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Preview
Tags presentation