Kvyat : "La voiture était inconduisible"

Daniil Kvyat a connu une véritable désillusion lors des qualifications du Grand Prix d'Espagne, lanterne rouge de cette séance.

Daniil Kvyat n'est en effet pas parvenu à faire mieux qu'un tour en 1'22"746, relégué à 0"355 de sa référence d'EL3, à 0"214 de l'avant-dernier Stoffel Vandoorne et à 0"419 du passage en Q2.

Voilà une grande déception pour le pilote Toro Rosso, qui n'avait jamais fait pire que 13e en qualifications à Barcelone, et qui n'a pas hésité à rejeter la faute sur sa monture.

"La voiture était inconduisible aujourd'hui", affirme Kvyat. "C'était très dur de la piloter. Je suis sûr à 100% qu'il y a un problème. Il va falloir changer quelque chose."

Questionné au sujet de l'impact des rafales de vent qui se font sentir à Montmeló ce week-end, le Russe répond : "Cela n'aide pas, mais c'est pareil pour tout le monde. La voiture est simplement très difficile à piloter. On ne peut pas être si loin sur un circuit qu'on connaît bien."

"Peut-être que ça ira mieux demain, car le rythme sur les longs relais n'était pas si mauvais vendredi", conclut Kvyat avec un brin d'optimisme malgré un courroux évident.

Il s'agit en tout cas de sa pire performance en qualifications avec le Grand Prix d'Autriche 2016, où il s'était également classé 20e – mais il y avait alors 22 monoplaces en Formule 1.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Sous-évènement Qualifications
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes Toro Rosso
Type d'article Réactions