Kvyat - Le briefing des pilotes est un "grand jardin d'enfants"

partages
commentaires
Kvyat - Le briefing des pilotes est un
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
16 nov. 2016 à 09:18

Daniil Kvyat, pilote Toro Rosso, a déclaré que les briefing des pilotes de Formule 1 ressemblaient à un jardin d'enfants, expliquant qu'ils ne sont pas adaptés pour faire peser les remarques des pilotes sur la discipline.

Conférence de presse de la FIA : Daniel Ricciardo, Red Bull Racing; Sebastian Vettel, Ferrari; Max Verstappen, Red Bull Racing; Charlie Whiting, délégué de la FIA; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1; Felipe Massa, Williams; Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11 bloque une roue au freinage
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16 et Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11 en lutte pour une position
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11

Le Russe est parmi les pilotes qui n'ont pas leur langue dans leur poche du paddock et, après avoir ouvertement critiqué la façon de produire les règles et de les appliquer, il s'attaque désormais à la question des briefings des pilotes de F1.

Ceux-ci se tiennent habituellement le vendredi soir lors des week-ends de Grand Prix et sont un lieu d'échange entre la direction de course, qui informe les pilotes de la façon dont un certain nombre d'éléments vont être appliqués durant le GP mais aussi qui permet d'échanger sur des problèmes rencontrés auparavant.

Une configuration qui n'est pas du goût de Kvyat : "Je discuterai [de mes idées] avec Charlie [Whiting], je préfère lui parler face à face, parce que toutes ces discussions, tous les briefings et le reste, c'est parfois un peu un jardin d'enfants, vous savez. Donc je ne veux pas faire partie de ce jardin d'enfants, pour être honnête. J'ai de bonnes choses que j'essaierai de présenter, et nous verrons si quelqu'un les aime."

Puis, pour développer un peu plus sa pensée au sujet des briefing, il déclare : "Je pense que ça devrait être plus privé. Parce que quand un gars crie, alors un autre gars crie sur ce gars, ensuite il y a d'autres gars qui ne peuvent pas arrêter de parler du tout... Parfois, les réunions s'allongent de façon agaçante sans raison parce qu'un gars veut parler parce qu'il a juste envie de parler."

"Je pense que Charlie devrait peut-être structurer cela d'une façon un peu différente, il aura l'opinion d'un pilote, une autre opinion d'un pilote, il peut tout rassembler et voir ce que cela donne, mais je ne sais pas. Et, de nouveau, je ne peux pas dire à Charlie quoi faire, il sait quoi faire."

Et quand il lui est demandé si la situation de la F1 est différente des formules de promotion qu'il a connu, il répond : "Non, c'est le problème. C'est la chose la plus amusante. Quand je courais en [Formule Renault] 2.0, en GP3, il n'y avait aucun grand jardin d'enfants comme cela. Mais ici en Formule 1, c'est plus un jardin d'enfants que dans les catégories junior, c'est assez étrange."

Avec Oleg Karpov

Article suivant
Édito - Qui pour succéder à Senna et Schumacher à Macao ?

Article précédent

Édito - Qui pour succéder à Senna et Schumacher à Macao ?

Article suivant

Ecclestone va mettre la simplification des règles au menu du Groupe Stratégique

Ecclestone va mettre la simplification des règles au menu du Groupe Stratégique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniil Kvyat Boutique
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités