Kvyat - Pas évident de faire passer le déficit à zéro

Red Bull n’a de nouveau pas connu de rentrée des classes des plus faciles à Jerez, en dépit du fait d’avoir bien plus roulé au terme de la première semaine de tests que l’an dernier

Red Bull n’a de nouveau pas connu de rentrée des classes des plus faciles à Jerez, en dépit du fait d’avoir bien plus roulé au terme de la première semaine de tests que l’an dernier.

Après avoir eu du mal à arriver à temps sur la piste andalouse mais être parvenue à la petite prouesse de monter l’auto dans le courant de la nuit avant la journée de dimanche, l’équipe a vite rencontré d’autres ennuis logistiques liés à la fraîcheur du projet : un incident avec Kvyat au volant, et le team se retrouvait sans pièce de rechange au niveau de l’aileron avant pendant toute une journée. Pas suffisant pour démotiver les troupes de Milton Keynes, qui ont tout de même mis un point d’honneur à laisser leur auto dans sa livrée camouflage en piste autant que possible en utilisant le système D.

Par la suite, ce sont des ennuis de fiabilité au niveau de l’unité de puissance qui sont venus contrarier la préparation de l’équipe Quadruple Championne du Monde. Renault a décrit la frustration comme un problème venant d’une "pièce stupide" (au niveau de la pompe à eau de l’ERS), découvert trop tard pour permettre le team de réaliser une réparation à temps.

Confiance en Renault et Red Bull

Mais Daniil Kvyat a confiance et estime que Renault sera en mesure de réaliser l’effort nécessaire à une reprise douce des tests à Barcelone.

"Il y toujours des problèmes, et il s’agit juste de les régler", estime Kvyat avec philosophie au micro d’Autosport. "Ce n’est pas quelque chose que je peux régler personnellement. Tout le monde se serre les coudes. J’ai personnellement confiance en Renault, et confiance en Red Bull Racing. Dans les prochains jours, il va y avoir beaucoup de travail d’analyse. Nous essayons toujours de réaliser des progrès, bien entendu. Ce n’est pas évident de faire passer le déficit à zéro en un claquement de doigts. Nous devons simplement travailler dur. Seulement ça, pas à pas, ainsi que de la patience, nous amènera là où nous le souhaitons".

Reste que Kvyat reste heureux de la façon dont le team a été en mesure de réagir au cours d’une semaine ayant présenté son lot de difficultés.

"Ce fut globalement très productif pour nous", assure-t-il. "Chaque tour compte, et est important. Le dernier jour a été le plus productif sur ces tests. A Barcelone, nous savons où nous souhaitons être ; nous allons continuer à progresser".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités